Lewis Capaldi: En résonance avec les mots de sa mère
Publié

Lewis CapaldiEn résonance avec les mots de sa mère

Lewis Capaldi fait un carton avec «Before You Go», chanson inspirée par un décès dans sa famille.

par
Julien Delafontaine
La star se produira le 5 février 2020 à la Halle 622 à Zurich.

La star se produira le 5 février 2020 à la Halle 622 à Zurich.

AFP

Alors qu'il caracole toujours en tête des charts internationaux avec «Someone You Loved», sorti en 2018, Lewis Capaldi a publié le 19 novembre 2019 «Before You Go». En douze heures, ce single a été streamé près d'un million de fois sur Spotify et s'est hissé à la première place des classements iTunes en Angleterre et en Irlande. «Je n'ai jamais connu pareil démarrage pour un titre, merci!» s'est réjoui le chanteur sur Instagram, gratifiant au passage ses fans d'un strip-tease rigolo filmé dans sa salle de bains.

Si l'Écossais a célébré de la sorte le succès de son nouveau morceau, c'est qu'il représente énormément pour lui. «Cette chanson est ma préférée, la plus personnelle que j'ai écrite», avait-il indiqué peu de temps avant sa sortie. Il a raconté pourquoi dans l'émission de Zane Lowe sur Beats 1. La star a expliqué que «Before You Go», qui parle des conséquences que peut avoir un suicide sur les proches du disparu, a été écrit après une récente discussion avec sa maman: «Quand j'avais 5 ou 6 ans, ma tante s'est suicidée. J'ai voulu connaître ce que ma mère avait vécu après la disparition de sa soeur. Le ressenti très étrange de ma maman m'a inspiré. Elle en a d'abord voulu à ma tante, puis c'est à elle-même qu'elle s'en est voulue pour n'avoir rien fait en amont du drame afin de lui venir en aide.»

Dans un registre plus léger, on rappellera que Lewis Capaldi, 23 ans, sort le 22 novembre 2019 une réédition de son premier disque, «Divinely Uninspired to a Hellish Extent». La star a promis qu'elle contiendrait des inédits. Le «truc vraiment cool» qu'il a avoué dernièrement avoir écrit avec Niall Horan de One Direction y figurera-t-il? On peut rêver. 

Ton opinion