Drogues: En Suisse, les jeunes fument plus de joints qu'en Europe
Actualisé

DroguesEn Suisse, les jeunes fument plus de joints qu'en Europe

En Suisse, les jeunes consomment davantage de cannabis que dans la plupart des pays européens, révèle une étude internationale.

En 2007, 33 % des personnes sondées avaient déjà fumé un joint au cours de leur vie contre 19 % à l'étranger. Seules la Tchéquie et l'Ile de Man font pire.

De façon générale, en 2007, les jeunes de l'ensemble de l'Europe ont tout de même consommé moins de cannabis qu'il y a quatre ans, indique mardi l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA). L'organisme s'est penché sur un rapport international compilant des données de 23 pays européens en 2007.

Côté alcool, la Suisse fait aussi partie des pays où la consommation est élevée. Environ 91 % des jeunes de 15 ans ont déjà bu au moins une fois de l'alcool. Quelque 67 % en avaient consommé le mois avant l'enquête, alors que la moyenne européenne se situe à 61 %.

Ivresse ponctuelle inquiétante

Pour Gerhard Gmel, chercheur à l'ISPA, le plus grave problème de santé pour ces ados en Suisse et à l'étranger, c'est l'ivresse ponctuelle. En Suisse, 40 % des garçons et 31 % des filles ont bu au moins cinq verres ou plus durant le mois précédant le sondage, soit un peu moins que la moyenne européenne (43 %).

En matière de tabagisme, la Suisse se trouve dans la moyenne. Près de 30 % des jeunes ont fumé dans les 30 jours avant l'enquête. Depuis 2003, le pourcentage de fumeurs a par ailleurs régressé dans toute l'Europe, chez les filles comme les garçons, se réjouit l'ISPA.

Léger mieux

Que l'on parle du cannabis, du tabac ou d'alcool, les chiffres montrent que la plupart des jeunes en Suisse en avaient moins consommé le mois précédant l'étude qu'il y a quatre ans. Pour l'ISPA, malgré ces changements positifs, il ne faut pas baisser la garde.

La prévention reste donc de mise et doit être «largement étayée». Parents, enseignants, autorités, fabricants de cigarettes, producteurs d'alcool ou encore bars sont «coresponsables de l'application systématique de la législation en vigueur», estime l'institut.

L'étude ESPA («The European School Survey Project on Alcohol and Other Drugs») est soutenue par le Conseil de l'Europe. Elle est menée tous les quatre ans. En Suisse, 7281 jeunes nés entre 1990 et 1993 ont été interrogés de manière volontaire et anonyme. (ats)

Ton opinion