E-sport : «En tournoi, j’ai compris que je ne ressentais pas la pression»

Publié

E-sport «En tournoi, j’ai compris que je ne ressentais pas la pression»

Nouvelle recrue au sein de l’équipe genevoise BDS, LikEfac dispute, à 19 ans, son premier Major de «Rainbow Six Siege» en Suède. 

par
Loïc Gebhard
En deux mois chez BDS, LikEfac a réalisé plus de 100 kills.

En deux mois chez BDS, LikEfac a réalisé plus de 100 kills.

DR

Après avoir manqué le Major de Berlin sur «Rainbow Six ­Siege», en août, la team franco-­suisse BDS est de retour pour le Major de Jönköping (Suède), qui a commencé ce lundi. L’événement fait figure de baptême du feu à ce niveau pour Théo «LikEfac» Mariano, recruté par BDS en septembre après un passage dans la structure vaudoise 321 Sked Esport. Le jeune Français de 19 ans a répondu à nos questions avant le tournoi.

LikEfac, comment s’est passée ton arrivée dans l’équipe?

On se connaissait déjà, donc socialement, c’était facile. Et dans le jeu, comme je suis un leader, j’occupe beaucoup de place. Ils m’ont laissé prendre mes marques, mettre mes choses en place, et je me suis très bien intégré.

Est-ce qu’il y a de la pression à l’heure d’aborder ce Major?

Non, car j’ai pu faire l’expérience de la LAN au Japon début novembre, au Japan Invitational, et je me suis rendu compte que je ne ressentais pas la pression. Tous mes matches, je les joue avec la même intensité, qu’il s’agisse d’un entraînement ou d’un Major. Je n’y fais pas attention.

De quelle façon vous êtes-vous préparés pour le tournoi?

On a passé du temps tous ensemble dans la gaming house de BDS, à Genève. Notre routine c’était: réveil, matches d’échauffement, puis entraînement de 14 h à 21 h. Le soir, on jouait encore en ranked, entre deux jeux de société.

Y a-t-il des adversaires que tu redoutes, ou au contraire que tu te réjouis d’affronter?

Il n’y a pas forcément de craintes, car j’ai confiance en mon équipe, et je pense qu’on peut gagner nos matches. Mais j’ai hâte de jouer contre W7M Esports, qui est top 1 actuellement au Brésil. J’aimerais aussi me retrouver face à FaZe, une autre formation brésilienne qui m’a beaucoup inspiré dans les stratégies.

Quels sont tes opérateurs préférés actuellement? 

Alors en attaque, c’est Buck, pour sa capacité à casser les murs et sa polyvalence, et Twitch, pour ses drones et son arme très agressive. En défense, je joue un peu de tout, mais je dirais Jäger, un classique. Et Azami, un nouveau personnage avec une capacité très forte également.

Quels souvenirs gardes-tu de ton passage chez 321 Sked Esport? 

J’en garde de très bons souvenirs. Avec mes anciens coéquipiers, ils nous ont très bien accueillis, dans de super conditions. Surtout qu’on a fait une bonne saison en French League avec Sked. 

Ton opinion

3 commentaires