Mobilité – En ville, trottinettes et vélos électriques en libre-service nuisent au climat
Publié

MobilitéEn ville, trottinettes et vélos électriques en libre-service nuisent au climat

Une étude constate que les trajets effectués en mobilité électrique ne remplacent que très peu ceux qui étaient auparavant faits en voiture.

Ce n’est pas tant l’engin lui-même qui pose problème, mais ce qu’il remplace quand il est utilisé.

Ce n’est pas tant l’engin lui-même qui pose problème, mais ce qu’il remplace quand il est utilisé.

Tages Anzeiger/Urs Jaudas

Avec l’avènement des vélos électriques en libre-service et des trottinettes électriques, l’espoir régnait que les usagers allaient lâcher la voiture et rouler électrique. Or ce n’est pas ce qui s’est produit, selon une étude réalisée par l’EPFZ et relayée par la «NZZ am Sonntag». Les chercheurs ont constaté que les trajets réalisés notamment avec des trottinettes électriques sont utilisés le plus souvent pour remplacer des trajets que leurs usagers auraient normalement réalisé à pied, à vélo ou en transports publics.

Propriété privée

Ainsi, l’impact issu de la production, de la recharge et du recyclage de ces engins est plus important que ce qu’il fait économiser d’émissions de CO₂ dans l’absolu. Or, pour les auteurs de l’étude, tout n’est pas absolument noir dans l’histoire. La mise à disposition de ces moyens de locomotion peuvent jouer le rôle de porte d’entrée vers la propriété privée de ces trottinettes et vélos électriques. Pour ces derniers surtout, les auteurs ont remarqué que, détenus par des individus et non partagés en libre-service, ils deviennent bien plus souvent des alternatives aux trajets en voiture.

De plus, l’étude indique que le fait que ces engins partagés essaiment en centre-ville n’est que peu utile pour le climat, puisque c’est précisément là où l’offre en transports publics est déjà la meilleure. Il serait dès lors plus pertinent de développer ces services dans les périphéries.

(ywe)

Ton opinion

45 commentaires