Actualisé 11.07.2007 à 20:32

En vue des JO, la Chine rééduque son peuple

PEKIN – Les autorités ont pris une série de mesures pour canaliser les rustres.

Difficile de se mettre en rang quand on est plus d'un milliard. Devant le chaos ordinaire des files d'attente, et face à l'imminence de la déferlante occidentale pour les JO que Pékin accueillera en 2008, les autorités ont décidé de mettre la population au pli. Histoire que les millions de visiteurs ne repartent pas avec l'idée que les Chinois sont inciviques. Ainsi, dès à présent, tous les 11 du mois, la journée sera consacrée à apprendre à faire la queue, sans doubler ni se bousculer. Des coachs volontaires veilleront au grain le long des files d'attente. A la poste, sur les quais de gare, au cinéma, ou aux guichets automatiques de retrait d'argent. En ligne de mire, le gouvernement prévoit des amendes pour tous ceux qui contreviendraient à la règle. Et ce n'est pas tout. Les Chinois sont accusés de cracher régulièrement dans la rue. Pour contrer le phénomène, même méthode, mais plus sévère. Pour le contrevenant, c'est d'ores et déjà la contravention assurée.

Par ailleurs, le maire de Pékin a lancé une campagne de purification publicitaire. Les panneaux vantant les produits de luxe sont accusés d'attiser le fossé entre riches et pauvres. Parallèlement, le secteur alimentaire, souvent confronté à des scandales, se met en branle. Ainsi, Pékin a rassuré hier les délégations, affirmant que la chaîne alimentaire sera surveillée de près. Il est prévu que les participants engloutissent 131 tonnes de viande et 330 tonnes de fruits et légumes.

Marion Moussadek

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!