Actualisé 08.10.2012 à 14:43

Sandra Lou«Enceinte, je passais mon temps à vomir»

L'animatrice française est l'heureuse maman d'une fille de trois ans. Mais sa grossesse a été plutôt douloureuse.

de
fab
Sandra Lou analyse les réseaux sociaux et le web pour l'after de «Danse avec les stars».

Sandra Lou analyse les réseaux sociaux et le web pour l'after de «Danse avec les stars».

En plus de sa matinale sur RFM, Sandra Lou présente une chronique dans l'after de «Danse avec les stars» depuis samedi dernier. «Je me lève à 4h30 et me couche à 23 h. J'ai beaucoup de boulot et une vie assidue de maman, donc je ne fais pas souvent la sieste», explique-t-elle au site purefamille.com.

Malgré cet emploi du temps chargé, la priorité de l'animatrice de 31 ans reste Lili, 3 ans: «Toute ma vie est paramétrée en fonction de ma fille. Elle est mon plus puissant moteur, mon adrénaline, mon fil rouge, mon énergie, mon courage, parfois. La maternité m'a transformée en bloc de béton, je me sens comme invincible.»

Sandra Lou et Bastian Baker en tournage
L'interview de Bastian Baket et Sandra Lou

Grosse déprime

Et pourtant, tout n'a pas été rose. Sandra a essayé d'avoir un enfant pendant une année et demi. Et lorsqu'elle est tombée enceinte, elle l'a mal vécu, perdant 5 kg les quatre premiers mois. «Je passais mon temps à vomir. J'ai surtout passé un début de grossesse en mode déprime», avoue Lou. En plus, au sixième mois, elle a dû arrêter ses tournages en raison de fortes contractions: «Lili a bien failli naitre à 1,3kg, heureusement ça n'est pas arrivé et après cette grosse frayeur, mon gynécologue m'a mise à l'arrêt totale, avec pour consigne de rester au lit un maximum.»

Mais la mise au monde de sa «petite merveille», par césarienne en mai 2009, reste le «plus beau moment» de sa vie: «Un échange profond de regards qui m'a semblé durer une éternité», dit-elle.

Une chanson d'Aaron comme inspiration

Quant au choix du prénom, la maman s'explique: «On voulait, avec mon mari, quelque chose de simple, universel, doux, qui puisse être intergénérationnel. Comme on adorait la chanson Lili du groupe Aaron, on a craqué pour ce prénom et ça lui va à merveille.»

Même si elle n'est âgée que de trois ans, la petite a déjà son propre caractère. «Mon mari dit qu'elle a parfois mauvais caractère, poursuit Sandra Lou. Je le corrige volontairement en lui disant qu'elle a DU caractère! Et pour combattre dans la vie c'est mieux ainsi. C'est une vraie pipelette, elle adore attirer l'attention en faisant rire, et c'est une fine manuelle, très minutieuse. Elle sait ce qu'elle veut et sait comment amadouer son p'tit monde. J'ajouterais aussi chipie à liste, tiens!»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!