Australie: Enceinte sans en avoir l'air, elle assume à 100%
Actualisé

AustralieEnceinte sans en avoir l'air, elle assume à 100%

A 8 mois de grossesse, Chontel continue de faire du sport et son ventre s'est peu développé. Pour se défendre, elle a publié une photo où elle pose avec une amie enceinte.

par
joc

Professeure de fitness à Gold Coast, Chontel Duncan était enceinte de 21 semaines quand elle a pris la pose, ventre contre ventre, avec sa copine Nat, qui en était elle à 25 semaines de grossesse. Histoire de faire taire les mauvaises langues qui lui reprochaient son ventre trop plat, la jeune femme a posté cette photo amusante sur Instagram. «Chaque femme porte de manière différente, et cela ne signifie certainement pas que l'on a fait quelque chose de mal ou que nous ne sommes pas en bonne santé. Nous allons toutes les deux avoir des bébés en bonne santé et nous nous sentons toutes les deux merveilleusement bien et pleines d'énergie», a-t-elle écrit sur le réseau social.

Publiée en novembre, la photo de Chontel a suscité énormément de réactions parmi les internautes. Depuis, la jeune femme poste régulièrement des clichés illustrant la progression de sa grossesse, raconte «US Weekly». Aujourd'hui enceinte de 8 mois, l'Australienne présente un ventre toujours moins développé que la moyenne. Elle n'a jamais cessé de faire du sport et n'a rien changé à son alimentation, malgré les nombreuses critiques et autres idées reçues qu'elle a entendues tout au long de sa grossesse. «Je n'arrêterai de m'entraîner que lorsque je sentirai que mon corps ne peut plus le faire sans risque ou lorsque mon énergie ne me permettra plus de le faire sans stress», explique-t-elle.

Chontel a décidé de médiatiser son histoire pour «mettre en lumière l'évolution de sa grossesse active» et rassurer les femmes qui ont «peur d'être enceinte à cause de toutes ces idées reçues ridicules», ajoute-t-elle. La jeune femme, qui dit avoir pris 10,4 kilos pendant sa grossesse, assure que son gynécologue approuve totalement le fait qu'elle continue de faire autant de sport et qu'il la surveille de près. L'Australienne a déjà prévu de faire l'amour tous les jours et d'augmenter sa dose quotidienne de comprimés aux feuilles de framboisier pour stimuler le début du travail. «Selon les prédictions, mon travail durera 4 heures et je pousserai pendant 30 minutes. Je croise les doigts pour que cela se passe vraiment comme ça, ce serait le rêve!», conclut-elle.

Ton opinion