SANTÉ: Enceintes, elles ne lâchent pas la clope

Actualisé

SANTÉEnceintes, elles ne lâchent pas la clope

De nouveaux chiffres révèlent que plusieurs futures mamans fument, parfois même jusqu'à un paquet par jour.

par
mag
La grossesse est souvent l'occasion d'arrêter la cigarette.

La grossesse est souvent l'occasion d'arrêter la cigarette.

Près d'une Belge sur cinq (17,2%) qui a accouché en 2012 a fumé durant sa grossesse. Parmi elles, 37% ont consommé entre six et dix cigarettes par jour. Une sur dix a avoué qu'elle a grillé plus d'un paquet en 24 heures. Ces chiffres, rapportés par les médias locaux, émanent de l'Office de la naissance et de l'enfance.

«Ces chiffres sont quand même surprenants quand on sait à quel point le fait de fumer pendant la grossesse est toxique pour le bébé, a relevé le psychothérapeute Jérémy Royaux sur essentielle.be. La liste des impacts est longue: risque de grossesse extra-utérine plus important, risque d'avortement spontané multiplié par trois, plus de risque de fausse couche, un risque doublé d'avoir un enfant prématuré, des risques de mutations génétiques, un risque de mort subite après la naissance multiplié par quatre... et j'en passe».

Le nombre de futures mamans fumeuses serait plus faible chez nous. Selon les dernières statistiques, qui concernent la période 2001-2005, 13% des Suissesses ont clopé alors qu'elles étaient enceintes. Beaucoup ont repris leur mauvaise habitude après l'accouchement puisque 22% des mères d'enfants de 0 à 3 ans fumaient. Enfin, 90% disaient avoir réduit leur consommation depuis le début de leur grossesse et les premières années après la naissance.

Ton opinion