Actualisé 27.12.2013 à 10:56

Israël

Encore 1400 logements de plus dans les colonies

Israël va annoncer la construction de 1400 logements dans des colonies de Cisjordanie et de Jérusalem-Est. En outre, 26 prisonniers palestiniens doivent être libérés.

Sur ce total, 600 logements seront érigés dans le quartier de colonisation de Ramat Shlomo, à Jérusalem-Est annexée, tandis que les autres seront construits dans plusieurs colonies de Cisjordanie, dont El Kana, Emmanuel, Adam, Efrat, Alfei Menaché, a précisé la radio.

Un responsable israélien avait indiqué jeudi à l'AFP sous couvert de l'anonymat que le gouvernement allait annoncer «des appels d'offres pour de nouvelles constructions en Cisjordanie et à Jérusalem-Est qui coïncideront avec la libération d'un troisième groupe de prisonniers palestiniens».

Cette libération, prévue dimanche, devrait en fait intervenir mardi soir au plus tôt, selon les médias israéliens.

Avant la reprise des pourparlers de paix israélo-palestiniens le 30 juillet sous l'égide des Etats-Unis, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait accepté la libération, en plusieurs fois, de 104 prisonniers palestiniens en fonction des progrès des négociations.

«Un signe de faiblesse de la part d'Israël»

Les deux premières phases ont eu lieu les 13 août et 30 octobre. Selon des médias israéliens, les Etats-Unis et l'Union européenne (UE) ont demandé à Israël de s'abstenir d'annoncer des projets de construction dans les colonies en même temps que la troisième phase qui prévoit la libération de 26 prisonniers.

Mais M. Netanyahu avait déjà prévenu la semaine dernière qu'il comptait ignorer ces appels: «Nous ne cesserons pas un instant de bâtir notre pays, de nous renforcer, de développer (...) les implantations», avait-il assuré.

Selon les médias, il a cédé aux voix les plus intransigeantes au sein de sa coalition par crainte que l'absence d'annonce de constructions soit «interprétée comme un signe de faiblesse de la part d'Israël».

En revanche, le ministre des Finances, Yaïr Lapid, chef du parti centriste Yesh Atid, ainsi que le ministre de l'Environnement, Amir Peretz, du parti centriste HaTnuha, cités par les médias, ont critiqué le lien établi entre la libération de détenus palestiniens et la construction de logements dans les colonies.

Par ailleurs, le ministre de la Défense, Moshé Yaalon, cité par le quotidien «Haaretz», a réaffirmé qu'Israël «n'a pas de partenaire avec qui conclure un accord du côté palestinien», lors d'une réunion avec des représentants de chefs d'entreprise israéliens et palestiniens membres d'une association nommée «Briser l'impasse» qui entend aider à la conclusion d'un accord de paix pour «assurer la prospérité économique des deux peuples». (afp)

L'unique centrale électrique de Gaza arrêtée faute de fuel d'Israël

L'unique centrale électrique de la bande de Gaza a cessé de fonctionner vendredi faute d'un approvisionnement en fuel en provenance d'Israël après la fermeture du point de passage de Kerem Shalom, a indiqué un responsable de la compagnie d'électricité locale. Les coupures de courant pourraient atteindre 18 heures par jour.

Selon le directeur adjoint de la centrale, l'arrêt de la centrale va contraindre la compagnie à limiter à six heures par jour l'approvisionnement en électricité, contre 12 heures lorsque la centrale fonctionne.

La fermeture de Kerem Shalom a été décidée mardi après le décès d'un Israélien tué par des tirs alors qu'il travaillait près de la frontière entre la bande de Gaza et le territoire israélien. En représailles, l'armée israélienne a lancé des raids aériens, qui ont coûté la vie à une enfant palestinienne. mLe point de passage restera fermé «jusqu'à nouvel ordre», selon le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon.

La centrale fournit 30 % des besoins en électricité de l'enclave palestinienne et avait déjà cessé de fonctionner le 1er novembre faute de carburant. Les coupures de courant pouvaient alors atteindre 16 heures par jour, affectant aussi les écoles, les hôpitaux, et les usines de traitement des eaux. Elle avait recommencé à fonctionner le 15 décembre.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!