Laits contaminés: Encore de nouvelles plaintes contre Lactalis
Actualisé

Laits contaminésEncore de nouvelles plaintes contre Lactalis

L'entreprise qui avait vendu des produits infantiles contenant des salmonelles continue à être attaquée.

A ce jour, selon une source judiciaire, 50 plaintes ont été enregistrées à la section santé publique du parquet de Paris.

A ce jour, selon une source judiciaire, 50 plaintes ont été enregistrées à la section santé publique du parquet de Paris.

Keystone

Une trentaine de familles françaises d'enfants ayant consommé du lait contaminé aux salmonelles ainsi que l'association de consommateurs Foodwatch ont annoncé mercredi de nouvelles plaintes, afin d'établir les éventuelles défaillances de Lactalis mais aussi des autorités publiques et de la grande distribution.

Foodwatch devait déposer mercredi une plainte à Paris pour douze infractions révélant, selon elle, les «dysfonctionnements et défaillances» du géant français du secteur laitier, de la grande distribution, d'un laboratoire et des autorités françaises. «Il faut qu'ils rendent des comptes et que cela ne puisse plus arriver», a déclaré Karine Jacquemart, directrice de Foodwatch.

Obligations méconnues

Dans sa plainte dont a eu connaissance l'AFP, Foodwatch estime que les différents acteurs «ont méconnu leurs obligations en matière de prévention des risques sanitaires» mais aussi «dans la gestion particulièrement défaillante» de la crise provoquée par la découverte de salmonelles dans des laits infantiles produits par Lactalis.

A ce jour, selon une source judiciaire, 50 plaintes ont été enregistrées à la section santé publique du parquet de Paris, chargée de les centraliser dans le cadre de l'enquête ouverte notamment pour «tromperie aggravée».

«Il faudra tirer les leçons des différents dysfonctionnements afin que des mesures appropriées soient prises pour améliorer la réglementation en matière de gestion de crise et de signalement de produits contaminés», a déclaré Me François Lafforgue, avocat de Foodwatch.

L'association s'interroge aussi sur le rôle du laboratoire Eurofins qui a effectué les tests d'autocontrôles pour Lactalis et qui «avait l'obligation de communiquer aux autorités» tout résultat permettant de suspecter un danger sanitaire.

Près de 40 bébés touchés

Sept familles se sont associées à cette plainte contre X, tandis que trente autres porteront plainte à leur tour jeudi à l'encontre de Lactalis et de groupes de distribution qui avaient vendu des produits retirés du marché, a annoncé l'Association des familles de victimes du lait contaminé aux salmonelles (AFVLCS).

Jusqu'ici, 37 bébés ont été atteints de salmonellose en France, après avoir consommé un produit d'alimentation infantile Lactalis infecté et sorti de l'usine de Craon à l'ouest du pays. Une première épidémie en 2005 liée à cette usine avait déjà touché 146 nourrissons.

La firme a été très critiquée pour avoir tardé à réagir, après les deux contrôles internes en août et en novembre 2017. Elle a aussi fait l'objet de critiques pour sa gestion incomplète du rappel des lots de lait infantile en décembre, élargi le 12 janvier à tous les lots de produits sortis à Craon. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion