HNE: Encore des démissions à l'Hôpital neuchâtelois
Actualisé

HNEEncore des démissions à l'Hôpital neuchâtelois

La directrice médicale jette l'éponge à son tour, après les départs déjà annoncés du directeur général et du directeur financier.

L'Hôpital neuchâtelois (HNE), qui traverse une période agitée financièrement et stratégiquement, continue à accumuler les démissions.

HNE a confirmé vendredi à l'ats l'information parue dans «L'Express/L'Impartial», tout en saluant l'engagement professionnel et les qualités humaines de la doctoresse Anne-Françoise Roud. Celle-ci a annoncé son départ pour le 31 octobre prochain.

Elle motive sa décision par sa difficulté à s'investir dans une période transitoire après les nombreux changements intervenus au sein de la direction générale depuis son entrée en fonction. La direction générale a rarement pu fonctionner avec des effectifs complets, ce qui rendait la tâche encore plus astreignante.

Lassitude

Le radiologue du Centre du sein inauguré en novembre dernier à La Chaux-de-Fonds démissionne aussi, pour un motif non précisé. Ce départ s'ajoute à quatre autres annoncés à la fin de l'an dernier. Dans ces cas-là, une «extrême lassitude» avait été invoquée.

De plus, la semaine dernière, une convention de départ a été signée avec la cheffe du Service gestion des ressources humaines de HNE. Et le chef infirmier des blocs opératoires a démissionné.

En mars, l'établissement avait annoncé la démission, avec effet immédiat, de son directeur général Laurent Christe. Dans la foulée, le directeur financier Olivier Linder a démissionné également, se disant découragé par les blocages auxquels HNE est confronté.

A l'émission «Couleurs locales» de la RTS, la présidente du conseil d'administration de l'HNE Pauline de Vos Bolay a elle aussi évoqué une éventuelle «lassitude» de certaines personnes face aux réformes en cours. A «Forum», elle a toutefois rejeté l'expression «faire le ménage», souvent utilisée pour décrire la situation de l'HNE. (ats)

Ton opinion