Actualisé 21.10.2015 à 09:44

Genève

Encore un cimetière vandalisé

Des tombes ont été mises à mal, fin septembre, à Collonge-Bellerive (GE). De tels faits s'étaient déjà produits en juin. La commune modifie les horaires d'ouverture.

de
mag
Les tombes du cimetière de Collonge-Bellerive avaient été saccagées en juin dernier.

Les tombes du cimetière de Collonge-Bellerive avaient été saccagées en juin dernier.

«Nous sommes choqués. C'est extrêmement grave et cela nous préoccupe d'autant plus que ces agissements se sont répétés.» Le maire de Collonge-Bellerive (GE), Philippe Thorens, a réagi dans la «Tribune de Genève» sur les événements récents. Le dernier week-end du mois de septembre, des déprédations ont été commises dans le cimetière de Vésenaz: photos brisées, croix déplacées, plaques descellées.

En juin, c'était le cimetière de Collonge-Bellerive qui avait déjà subi les foudres de vandales, principalement des fleurs arrachées: «C'est choquant, mon père est encore en pleurs», avait témoigné la fille d'une défunte. «C'est consternant que cela arrive, surtout dans un tel lieu qui inspire le respect», avait déploré la commune, qui avait porté plainte.

Une seconde plainte a été déposée pour les événements du mois de septembre. Les coupables risquent jusqu'à 3 ans de prison, selon la «Tribune». Et la commune va modifier les horaires des deux lieux de sépulture: ils seront fermés la nuit et feront l'objet d'une surveillance accrue. Certaines entrées pourraient aussi être condamnées.

Ce genre de cas n'est pas isolé: des déprédations avaient été commises par un quadragénaire soûl dans le cimetière de Villaz-Saint-Pierre (FR) en février 2015, tandis que deux ados s'étaient attaqués à celui de Sainte-Croix (VD) en juin 2014.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!