Actualisé

SoleureEncore une femme victime de la pilule?

Une Suissesse est décédée il y a deux semaines d'une embolie pulmonaire alors qu'elle prenait un générique de la pilule Diane 35. Swissmedic veut procéder à des analyses.

par
Olivia Fuchs/hal
Mercredi, la pilule Diane 35 a été interdite à la vente en France.

Mercredi, la pilule Diane 35 a été interdite à la vente en France.

Le débat autour de la dangerosité de la pilule contraceptive bat son plein. Dernier rebondissement en date: l'agence nationale française de sécurité du médicament et des produits de santé a annoncé mercredi l'interdiction de la vente de Diane 35 et de ses génériques. Il y a deux semaines, une femme qui prenait également ce type de pilule est décédée à Olten (SO). «Il s'agit d'une patiente qui est décédée à la suite d'une grave embolie pulmonaire. Plusieurs facteurs à risque ont provoqué sa mort. Elle prenait, entre autres, le générique de la Diane 35», a confirmé dans l'émission «10 vor 10» Stefano Basetti, médecin-chef à l'hôpital cantonal d'Olten.

Toujours autorisée en Suisse

Il s'agit du quatrième décès en Suisse dû à la Diane 35 ou à son générique. S'ajoute encore le cas de Céline. Il y a quelques années, cette jeune Schaffhousoise avait été victime d'une embolie pulmonaire. Un arrêt cardiaque avait causé des séquelles irréversibles.

Même si la France a décidé d'interdire la Diane 35, Swissmedic ne compte pas agir dans l'immédiat: «Pour l'instant, les femmes peuvent encore prendre la Diane 35 ainsi que son générique», affirme Rudolf Stoller, chargé de la sécurité des produits pharmaceutiques. Ce dernier a cependant assuré que Swissmedic allait procéder à une série d'analyses pour vérifier s'il faut prendre des mesures. Interrogé dans l'émission de la télévision alémanique «10 vor 10», le laboratoire Bayer, qui commercialise la Diane 35, s'est contenté de dire qu'il prenait la sécurité très au sérieux et qu'il travaillait en étroite collaboration avec les autorités de contrôle des médicaments.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!