Genève: Encore une filière guinéenne de coke au tapis

Actualisé

GenèveEncore une filière guinéenne de coke au tapis

Le Tribunal correctionnel a infligé sept ans et demi de prison à un semi-grossiste. Cette condamnation fait suite à celle de deux parrains.

par
Jérôme Faas

Sale période pour les trafiquants de coke issus de la Guinée-Bissau. Jeudi, le tribunal correctionnel a infligé 7 ans et demi ferme à un Portugais originaire de ce pays d'Afrique de l'Ouest. «Lithos», son surnom dans le milieu, avait tenté d'importer plus de cinq kilos de poudre du Brésil, via des mules, entre octobre 2012 et février 2013. Durant la même période, ce semi-grossiste en a écoulé entre 3,2 et 4,8 kilos, pour un chiffre d'affaires oscillant de 176 000 fr. à 264 000 fr.

Les juges ont expliqué punir «un trafiquant solidement implanté, avec un appartement pour stocker la drogue, des livreurs et une bonne clientèle». Il pilotait une filière parallèle à celle des Guinéens Mario et Braïma, de très gros bonnets condamnés en mars à 9 et 5 ans. C'est d'ailleurs en surveillant Lithos, leur cible primaire à l'époque, que les stups avaient débusqué les deux parrains.

Ton opinion