Actualisé 02.02.2015 à 14:40

Royaume-UniEnfant gravement malade pris pour cible sur Twitter

Des internautes se sont servis d'une photo de Riley, qui souffre d'un neuroblastome, pour illustrer un compte intitulé «Le cancer, c'est marrant». La maman du petit se dit «dégoûtée».

von
joc
Les trolls s'étaient servis de la photo du petit Riley pour créer un compte où ils se moquaient des gens souffrant de cancer.

Les trolls s'étaient servis de la photo du petit Riley pour créer un compte où ils se moquaient des gens souffrant de cancer.

Riley, 23 mois, est gravement malade. Fin 2014, les médecins lui ont diagnostiqué un neuroblastome et le petit Britannique a passé Noël sur une table d'opération. Pour raconter l'histoire de son fils, Sophie Holt a créé des comptes sur les réseaux sociaux où elle donne régulièrement de ses nouvelles.

La semaine dernière, la jeune femme a cependant été horrifiée de constater que des internautes mal intentionnés s'étaient servis de photos de Riley pour créer leur propre compte. Intitulée «Cancer Is Funny», («Le cancer, c'est marrant»), la page affichait des tweets sinistres tels que «Les gens qui ont le cancer méritent de mourir» ou «Le cancer c'est marrant parce que les gens meurent».

Selon les informations données par ses créateurs, le compte a été créé depuis Leeds, où Riley et sa maman résident, relate «Metro». Sophie et une dizaine d'internautes ont signalé le cas à la police du West Yorkshire, qui leur a conseillé de contacter directement Twitter. «Pouvez-vous imaginer toutes ces familles qui ont perdu des gens à cause du cancer?», s'est indignée Sophie Holt. Le réseau social a suspendu le compte malveillant.

«Je suis dégoûtée. Je suppose qu'ils ont eu accès à une photo de Riley sur sa page Facebook. Parce qu'ils ont utilisé une image de lui, je pense que c'était précisément lui, la cible», a confié Sophie. Le combat du petit garçon contre la maladie a ému bien au-delà des frontières britanniques. La starlette Kim Kardashian s'est notamment fendue d'un message de soutien sur le réseau social: «Je prie pour toi, petit homme».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!