17.10.2020 à 19:54

BerneEnfants et enseignants rendus malades par des odeurs immondes

Faute de radiateurs, des poêles à mazout chauffent les classes d’une école maternelle. Les émissions qui s’en dégagent provoquent nausées et maux de tête chez certains.

Keystone

Le jardin d’enfants de Nessleren, situé dans la commune de Köniz, a été construit il y a trente ans et devait servir de structure d’accueil temporaire, le temps qu’un bâtiment moderne soit érigé au même endroit. Rien de tel n’a vu le jour, mais les choses pourraient peut-être s’accélérer ces prochaines années sous la pression des habitants du quartier.

En cause, le système de chauffage au mazout qui dégage des odeurs immondes et qui provoque nausées et maux de tête tant chez les éducateurs que chez les enfants. «Ça pue terriblement au point que même les parents tombent malades lors des réunions à la crèche», peut-on lire dans le journal du quartier, relayé par la Berner Zeitung. Comme le bâtiment ne dispose ni d’une cave ni de radiateurs, des poêles sont installés directement dans les classes; du coup, l’odeur nauséabonde s’incruste dans les vêtements et les sacs à dos des enfants, selon le quotidien bernois.

Le conseiller municipal Thomas Brönnimann se dit concerné par le problème d’autant plus qu’une telle solution «ne répond pas aux normes d'une ville énergétique», image dont se galvanise volontiers la commune de Könniz, pionnière suisse en matière de questions environnementales. Le député rassure toutefois en affirmant que ces émissions ne sont pas dangereuses pour la santé.

Et en attendant qu’un bâtiment neuf pointe le bout de son nez d’ici les cinq prochaines années, la municipalité a accepté de payer un peu plus cher pour se munir de pétrole à faible teneur en soufre. «C’est plus écologique et l’odeur est moins forte», conclut le député.

(dri)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
152 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

cadeau providentiel

18.10.2020 à 13:15

Chers amis, je ne connais pas toutes vos langues allemandes, françaises et anglaises, mais pendant que je somnolais au travail de conseiller fédéral, j'ai décidé de vous donner un de mes salaires annuels d'un petit million de francs suisses pour vous réchauffer. Comme vous le savez déjà, je ne sais pas très bien comment signer mon chèque en bois (en or massif), je vous prie de bien vouloir patienter jusqu'au printemps prochain.

Ecirtaeb

18.10.2020 à 11:32

Comment peut-on laisser son enfant dans un environnement pareil en même temps !

Happycharly

18.10.2020 à 11:04

C'est un chauffage au fioul ou aux bouses de yak ? Attention, car faut pas rigoler avec les bouses de yak ... :-)