Suisse romande: Enfants frustrés et attristés par la Coop
Actualisé

Suisse romandeEnfants frustrés et attristés par la Coop

Un album illustré axé sur la nature laisse les familles sur leur faim. Un groupe Facebook dénonce la rareté de certaines cartes.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye
Comme de nombreux autres enfants, le Fribourgeois Steve Donzel (12 ans) n'a pas encore pu compléter son album.

Comme de nombreux autres enfants, le Fribourgeois Steve Donzel (12 ans) n'a pas encore pu compléter son album.

«La nature, quelle aventure!» L'album à succès mis en vente par Coop dès avril n'a pas fait que des heureux. Ce jeu interactif pour faire découvrir la faune et la flore suisses a été clôturé le 31 mai. Nombreux sont les clients qui n'ont pas pu récolter l'intégralité des 128 cartes à insérer dans l'album. Chaque achat de 20 fr. donnait droit à trois figurines. Le livre, lui, est vendu 3 fr. 90, dont 1 fr. reversé au WWF.

Réceptacle de cette frustration, un groupe Facebook a été lancé. Des mamans y laissent libre cours à leur amertume. «Beaucoup de cartes sont introuvables. J'ai dépensé de l'argent pour un album incomplet», proteste Camille Schöpfer, jeune maman résidant à Bulle (FR).

Kyrielle de doublons d'images et vignettes manquantes

La Jurassienne Yvonne voulait faire une surprise à sa filleule. Raté! «J'ai plus de 300 images à double et toujours quatre manquantes.» Laurence Donzel, de Torny-le-Grand (FR), se dit piégée. «Sans ce jeu, je n'y aurais pas fait mes courses chez Coop. Malgré les bourses d'échange auxquelles je participe, l'album de mon fils de 12 ans est toujours incomplet.»

Un chapelet de plaintes

Même le site internet de Coop enregistre un chapelet de plaintes. «Que comptez-vous faire pour rendre le sourire à nos enfants?» s'indigne une cliente. Le distributeur propose des bourses d'échange dans 82 de ses restaurants ou une commande payante sur le Net avec un maximum de 15 cartes par personne à un prix de 30 centimes l'unité. Les frais d'envoi sont de 1 fr.

Instituteurs enthousiastes

En écho à la frustration des grands-parents, des parents et des enfants romands, il y a les réactions élogieuses du corps enseignant. C'est qu'en matière de marketing, Coop a eu le fin nez en mettant gratuitement à leur disposition un lot de 10 000 albums contenant les 128 précieuses cartes. L'invite était claire: faire du livre un support didactique. Opération réussie. Sur le Net, de nombreux instituteurs affirment que ce livre est «un excellent moyen de parler de la nature aux écoliers».

La pénurie malgré 120 millions de cartes

Quelque 40 millions de sachets contenant chacun trois cartes ont été imprimés par Coop. Selon le porte-parole Ramon Gander, plus de 120 millions de figurines ont ainsi été mises sur le marché. Ce chiffre vertigineux rend encore plus bizarre la récurrence d'images introuvables. Coop admet n'avoir pas encore trouvé d'explication au problème. Toutefois, le géant bâlois n'exclut pas une défaillance dans la répartition géographique des fameuses cartes. «Il nous faut une analyse détaillée pour savoir ce qui s'est passé», affirme le porte-parole.

Ton opinion