Actualisé 30.06.2020 à 20:42

Réfugiés syriens

Engagements internationaux: la Suisse promet 61 millions de francs

Une conférence des donateurs pour aider les réfugiés syriens organisée mardi par l'UE et l'ONU depuis Bruxelles a permis de lever 6,9 milliards d'euros (7,3 milliards de francs).

Les besoins financiers avaient été estimés à 10 milliards de dollars, avait indiqué le secrétaire général adjoint pour les Affaires humanitaires de l'ONU Mark Lowcock.

Les besoins financiers avaient été estimés à 10 milliards de dollars, avait indiqué le secrétaire général adjoint pour les Affaires humanitaires de l'ONU Mark Lowcock.

AFP

«Les engagements totalisent 6,9 milliards d'euros, soit 7,7 milliards de dollars, dont 4,9 milliards d'euros pour 2020 et 2 milliards d'euros supplémentaires pour 2021», a précisé le commissaire Janez Lenarcic à l'issue de la conférence.

Les besoins financiers avaient été estimés à 10 milliards de dollars, avait indiqué le secrétaire général adjoint pour les Affaires humanitaires de l'ONU Mark Lowcock.

La Suisse soutient la diplomatie

La Suisse a annoncé par la voix de son chef de la diplomatie Ignazio Cassis son intention de renforcer son soutien à la population en Syrie et dans les pays voisins en détresse en débloquant 61 millions de francs, comme l’année précédente.

La Suisse continue en outre, en tant qu'État hôte du processus de paix de l'ONU à Genève, de soutenir activement les efforts visant à trouver une solution politique au conflit, indique le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Elle s'engage également à promouvoir le droit international humanitaire et les droits humains, ainsi qu'à lutter contre l'impunité. Elle a organisé dans ce contexte, en collaboration avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), une discussion sur le sort des personnes arrêtées et disparues en Syrie dans la perspective de la conférence. Des dizaines de milliers de Syriens sont considérés comme disparus à la suite du conflit.

Institutions financières internationales

Les engagements des pays donateurs ont été complétés par des prêts des institutions financières internationales pour un montant de 6 milliards d'euros (6,7 milliards de dollars), a indiqué le commissaire Lenarcic.

«Je tiens à souligner que l'événement d'aujourd'hui arrive à un moment particulièrement difficile car l'impact de la pandémie de Covid-19 se traduit par une augmentation énorme des besoins humanitaires dans le monde entier et il est évident qu'elle a un impact profond sur les économies des donateurs», a-t-il souligné.

«Dans ce contexte qui donne à réfléchir, nous devons être d'autant plus satisfaits de la promesse de soutien global», a-t-il conclu. Les fonds promis doivent permettre d'aider les quelque 12 millions de Syriens réfugiés dans des pays voisins ou déplacés dans leur pays, a précisé le représentant du HCR Filippo Grandi.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!