Darfour: Enlèvement de deux Soudanais travaillant pour la Fondation Kadhafi

Actualisé

DarfourEnlèvement de deux Soudanais travaillant pour la Fondation Kadhafi

Deux Soudanais travaillant pour la Fondation Kadhafi dirigée par le fils du numéro un libyen Mouammar Kadhafi ont été enlevés mercredi au Darfour, une région en guerre de l'ouest du Soudan, a-t-on appris vendredi auprès de l'organisation caritative libyenne.

Aucun détail sur ce rapt n'a été fourni.

Les deux otages, dont les noms n'ont pas été communiqués, travaillent pour l'Association des frères du sud, qui dépend de la Fondation Kadhafi de Seif al-Islam, a déclaré à l'AFP le directeur de cette organisation Machaallah Zaoui.

M. Zaoui, qui s'exprimait par téléphone depuis le Soudan, a précisé que les deux personnes enlevées supervisaient des projets de l'association au Darfour.

Un responsable de la Fondation Kadhafi a ajouté plus tard à l'AFP sous couvert de l'anonymat que les deux personnes étaient des Soudanais et qu'ils avaient été enlevés dans la région d'al-Facher, dans le nord du Darfour.

Le Darfour, où sévit une guerre civile depuis 2003, est le théâtre depuis plusieurs mois d'une série de rapts d'humanitaires, notamment d'expatriés.

Les autorités soudanaises ont qualifié de «bandits» les auteurs de ce rapt sans donner plus de précisions sur leur identité. «Toutes les prises d'otage, ce sont les tribus arabes» du Darfour qui les ont commises cette année, a déclaré à l'AFP un haut responsable de l'ONU sous le couvert de l'anonymat.

Un employé français de la Croix-Rouge a été enlevé jeudi dans l'ouest du Darfour, près de la frontière avec le Tchad, par un groupe inconnu d'hommes armés. Il s'agit du troisième humanitaire français kidnappé au Darfour depuis mars. Les deux autres ont été libérés.

(ats)

Ton opinion