Enquête contre Ehud Olmert: révélations attendues ce mardi

Actualisé

Enquête contre Ehud Olmert: révélations attendues ce mardi

La justice israélienne maintenait pour la cinquième journée un black-out sur l'enquête concernant le Premier ministre Ehud Olmert.

Les médias ont affirmé mardi qu'un «développement spectaculaire» dans cette affaire pourrait intervenir dans la journée.

Un tribunal, à la demande de la police qui a interrogé vendredi M. Olmert pendant une heure et demie dans son bureau de Jérusalem, a maintenu l'interdiction de rendre public le moindre détail sur les soupçons pesant sur le Premier ministre.

Le quotidien Yédiot Aharonot a indiqué vendredi que M. Olmert serait soupçonné d'avoir reçu d'importantes sommes d'argent d'un homme d'affaires américain, apparemment pour financer certaines des campagnes électorales. Le journal a fait ensuite l'objet d'une plainte pour avoir violé le black-out.

Les radios, publique et militaire, ainsi que des journaux ont affirmé mardi qu'un «développement spectaculaire» dans cette affaire pourrait intervenir dans la journée.

Les médias affirment que la classe politique se préparer à une éventuelle démission ou suspension de M. Olmert. La radio militaire a notamment indiqué que la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, membre de Kadima, un parti centriste dirigé par Ehud Olmert, est la mieux placée pour lui succéder à la tête du gouvernement.

D'autres commentateurs évoquent pour leur part la possibilité d'élections anticipées qui pourraient se dérouler en novembre ou en décembre au cas où Ehud Olmert serait contraint de quitter le pouvoir. (ats)

Ton opinion