Appenzell: Enquête contre un réseau social présumé néonazi
Actualisé

AppenzellEnquête contre un réseau social présumé néonazi

Un Suisse est sous enquête pour avoir lancé un site sur lequel des néo-nazis, notamment allemands, se retrouveraient.

Une enquête pénale a été ouverte contre l'exploitant d'un présumé site internet d'extrême-droite en Appenzell Rhodes-Extérieures. Le procureur Christian Bötschi confirme à l'ats une information révélée jeudi par le magazine alémanique «Beobachter».

Le Ministère public des Rhodes-Extérieures a ouvert une enquête pénale contre le suspect, indique le procureur. Selon le «Beobachter», le suspect est un Suisse domicilié à Hundwil (AR).

Son site - le réseau social «Fumano.com» - abriterait avant tout des néo-nazis allemands. Beaucoup d'entre eux se vanteraient d'avoir vu leur propre compte Facebook fermé en raison de contenus racistes.

D'après le «Beobachter», les contenus publiés sur Fumano sont nationalistes, souvent antisémites, racistes et hostiles à l'Union européenne. Interrogé par le magazine, l'exploitant affirme respecter la loi. (ats)

Ton opinion