Agression de Rihanna: Enquête interne après la divulgation d'une photo

Actualisé

Agression de RihannaEnquête interne après la divulgation d'une photo

La police de Los Angeles a annoncé avoir ouvert une enquête interne après la publication par un site internet d'une photo semblant montrer la chanteuse barbadienne Rihanna le visage contusionné.

L'ami de la star fait l'objet de poursuites pour agression.

Le site TMZ.com, spécialisé dans la vie des célébrités, a publié jeudi soir une photo d'une femme ressemblant à Rihanna.

Mais selon la police de la deuxième ville des Etats-Unis (LAPD), il s'agit d'un document interne et confidentiel relatif à une «investigation sur des violences conjugales», et sa diffusion est illégale.

Faute grave

«La police de Los Angeles prend très au sérieux son devoir de maintenir la confidentialité des victimes de violences conjugales», a expliqué le LAPD dans un communiqué: «une infraction (à ces règles) est considérée comme une grave faute professionnelle, passible de sanctions pouvant aller jusqu'au renvoi».

Le chanteur américain Chris Brown, petit ami de la vedette, s'était rendu le 8 février à la police de Los Angeles qui le soupçonnait d'agression sur une femme.

L'agression présumée s'est produite le jour des Grammy Awards à Los Angeles. Rihanna et Brown, qui devaient s'y produire, en avaient été absents.

Liberté sous caution

Brown, 19 ans, a été remis en liberté après avoir versé une caution de 50 000 dollars, et c'est désormais au parquet de décider de la suite à donner à l'affaire. Ni lui, ni Rihanna, n'ont été vus en public depuis, et la chanteuse a annulé plusieurs concerts en Asie du sud-est.

Selon un communiqué diffusé vendredi après-midi par sa porte-parole, l'interprète des tubes mondiaux «Umbrella» et «Disturbia» «ne s'exprimera pas sur l'incident impliquant Chris Brown», «à la demande des autorités».

Rihanna, dont le vrai nom est Robyn Fenty et qui fêtait vendredi ses 21 ans, «veut que ses admirateurs soient assurés qu'elle reste forte, se porte bien, et est très sensible au très nombreuses manifestations de soutien qui lui sont parvenues en cette période difficile», selon la même source. (ats)

Ton opinion