Vaud: Enquête ordonnée contre une prétendue voyante
Publié

VaudEnquête ordonnée contre une prétendue voyante

La plainte d'une femme qui a été grugée par une médium avait été classée. Mais le Tribunal cantonal a relancé la procédure.

par
Christian Humbert
Il s'agissait de «consultations» par téléphone.

Il s'agissait de «consultations» par téléphone.

iStock/Image prétexte

Cela peut paraître incroyable, mais il existe encore des gens qui versent des milliers de francs à une personne se disant voyante sans même la rencontrer. C'est ce qu'a fait récemment une femme, dans l'espoir de faire revenir son compagnon qui l'avait quittée en décembre 2018.

La victime n'a eu que des contacts téléphoniques avec cette personne, à qui elle a versé en tout 6780 francs sur un compte en Espagne. Les huit virements ont été faits entre le 23 janvier et le 30 avril 2019. Mais la médium en voulait apparemment davantage, puisqu'elle a appelé à 53 reprises sa cliente pour l'inciter à effectuer de nouveaux paiements. Elle lui a ainsi réclamé 2100 francs supplémentaires toujours pour, prétendument, faire revenir son ami et aussi «améliorer sa situation financière».

Ne pas «croire aveuglément aux promesses absurdes»

La cliente a fini par se révolter et a déposé plainte en mai. Elle a expliqué avoir été poussée à payer alors qu'elle ne le voulait plus, et ce à de multiples reprises. La voyante ne pouvait ignorer que sa victime souffrait énormément et elle aurait profité de sa faiblesse. Une procureure avait cependant refusé d'ouvrir une enquête, estimant que la victime aurait dû faire preuve d'un peu d'esprit critique et ne pas «croire aveuglément aux promesses absurdes» faites à travers des numéros commerciaux.

Mais le Tribunal cantonal ne l'a pas entendu de cette oreille et s'est appuyé sur la doctrine du Tribunal fédéral concernant l'abus de faiblesse. «Il paraît évident que la victime a été dupée. La tromperie paraît détectable.» Les juges ont donc ordonné l'ouverture d'une enquête afin d'identifier la voyante et de la poursuivre, peut-être pour escroquerie.

Ton opinion