Violences conjugales: Enquête pour violences contre Mel Gibson
Actualisé

Violences conjugalesEnquête pour violences contre Mel Gibson

Mel Gibson devra rendre des comptes à la justice pour des violences conjugales sur son ex-compagne Oksana Grigorieva.

L'acteur-réalisateur australo-américain Mel Gibson fait l'objet d'une enquête pour de présumées violences conjugales à l'encontre de son ancienne compagne Oksana Grigorieva, a annoncé jeudi la police de Malibu (Californie) dans un communiqué.

Le bureau du shérif a précisé que des inspecteurs étaient «actuellement en train d'enquêter sur les allégations». Il s'agit pour l'instant d'une enquête préliminaire, ajoute le communiqué.

L'incident aurait eu lieu le 6 janvier dernier dans la maison que Mel Gibson, 54 ans, à Malibu, une station balnéaire huppée à l'ouest de Los Angeles, et aurait impliqué l'ancienne compagne de l'acteur, la mannequin russe Oksana Grigorieva, précise encore le bureau du shérif.

Propos racistes et orduriers

Depuis plusieurs jours, les sites internet spécialisés dans l'actualité des stars hollywoodiennes, dont TMZ.com et radaronline.com, se faisaient l'écho de violences conjugales dénoncées par Oksana Grigorieva.

Les deux sites ont reproduit un enregistrement présumé d'une conversation du couple, dans laquelle Mel Gibson aurait affirmé, entre plusieurs saillies racistes et ordurières, que son ex-compagne «méritait» d'être frappée, car elle ruinait sa carrière.

Divorce, après 30 ans de mariage

La mannequin, âgée de 40 ans, fut la compagne de Mel Gibson après que ce dernier eut divorcé en 2009 de Robyn Gibson après 30 ans de mariage.

Mel Gibson a eu sept enfants avec son ex-femme, et un huitième, né en octobre dernier, avec Oksana Grigorieva.

L'acteur avait défrayé la chronique en 2006, après avoir été arrêté au volant de sa voiture avec un taux d'alcoolémie une fois et demie supérieur à la limite autorisée. Il avait été condamné à trois ans de mise à l'épreuve et 1300 dollars d'amende, après être entré en cure de désintoxication.

Son arrestation s'était doublée d'un scandale, l'acteur ayant proféré à cette occasion plusieurs insultes antisémites, pour lesquelles il s'était ensuite excusé.

Côté cinéma, ces dernières années, il s'était essentiellement consacré à la réalisation («La passion du Christ» en 2004 et «Apocalypto» en 2006) avant de revenir sur les écrans comme acteur en février dernier avec «Hors de contrôle», qui fut un échec commercial. (afp)

Ton opinion