Actualisé 15.01.2016 à 22:17

South African Airways

Enquête sur des larcins effectués en plein vol

Un gang de malfaiteurs aurait détroussé, en plein vol, des passagers assoupis sur des vols internationaux.

La compagnie South African Airways (SAA) a ouvert une enquête sur des vols commis pendant que des passagers dormaient.

La compagnie South African Airways (SAA) a ouvert une enquête sur des vols commis pendant que des passagers dormaient.

photo: Keystone/ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION

La compagnie aérienne sud-africaine South African Airways (SAA) a indiqué vendredi mener une enquête pour identifier un possible gang de malfaiteurs qui auraient détroussé, en plein vol, des passagers assoupis sur des vols internationaux.

«Nous sommes au courant de trois vols présumés qui se sont produits, en l'espace de trois semaines, à bord de nos appareils effectuant la liaison entre Johannesburg et Hong Kong», a expliqué un porte-parole de la compagnie, Tlali Tlali, dans un courrier électronique à l'AFP.

Organisation criminelle?

«Les incidents se sont produits en peu de temps sur une seule route, ce qui laisse penser qu'ils sont loeuvre d'une organisation criminelle», a-t-il ajouté précisant qu'un passager avait été déclaré persona non grata sur les vols SAA.

Dans un courriel au site de voyage Traveller24, un passager, Warren Becker, a décrit son expérience sur un vol Johannesburg - Hong Kong.

«Je venais juste de me réveiller quand une voyageuse assise quelques rangées derrière moi m'a conseillé de vérifier mon bagage, puisqu'elle avait vu d'autres passagers prendre des sacs du compartiment bagages et les fouiller près des toilettes», a-t-il écrit.

Selon les médias locaux, l'homme suspecté d'avoir fouillé dans les bagages de Warren Becker et ses complices présumés ont été interpellés par la police de Hong Kong, mais aucun argent suspect n'a été retrouvé sur eux.

«Nous appelons les passagers à (...) être vigilants pendant les vols», a encore dit le porte-parole de SAA.

«Ces incidents fâcheux laissent un arrière goût à nos passagers», a-t-il regretté. «Nous présentons nos excuses et étudions les solutions pour remédier» à ce problème, a encore assuré la compagnie. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!