Ofev: Enquête sur un soupçon de corruption
Actualisé

OfevEnquête sur un soupçon de corruption

Le Ministère public de la Confédération mène une enquête à l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) en raison de soupçons de corruption.

par
rag

Plusieurs personnes sont concernées, a-t-il indiqué mercredi à l'ATS, confirmant une information de la «Berner Zeitung». Selon le journal bernois, Elisabeth Maret, chargée de l'information de l'office, a confirmé qu'une enquête est actuellement en cours concernant un cadre de l'office qui aurait été suspendu.

Il s'agirait du chef de section «Informatique et Logistique» qui aurait favorisé deux entreprises d'informatique situées l'une à proximité immédiate des locaux de l'office, à Ittigen (BE), et l'autre à Soleure. Il n'est pas exclu que le cadre ait bénéficié de certaines largesses des entreprises en question.

Selon des rumeurs non confirmées, le cadre aurait reçu une voiture d'une des deux entreprises concernées. Selon la «BZ», les deux entreprises auraient bénéficié de 15 contrats, pour un montant de plus de 2 millions de francs, en 2008, 2009 et 2010. Christine Hofmann, vice-directrice de l'OFEV, aurait eu connaissance de ces soupçons, mais aurait continué à «couvrir» son subalterne hiérarchique.

Le cadre et les deux entreprises en question sont soupçonnées de gestion déloyale des intérêts publics et de corruption, a ajouté le ministère public, sans préciser si l'ensemble des suspects sont employés par l'OFEV. Aucune information supplémentaire ne peut être divulguée en raison des secrets de fonction et de l'instruction, a encore expliqué le MPC dans une prise de position écrite.

De son côté, l'OFEV a confirmé, par la voix de sa porte-parole Rebekka Reichlin, avoir suspendu un collaborateur de ses fonctions dans le cadre de l'instruction pénale en cours. (rag/ats)

Ton opinion