Actualisé 14.10.2015 à 09:13

Football - Espagne

Entre deux coups francs, le coup de foudre?

Pour permettre à ses supporters de trouver l'âme soeur, le club de Getafe a lancé une application pour faciliter les rencontres amoureuses et remplir son stade.

Suivant le principe d'autres plateformes basées sur la proximité géographique, comme Tinder, les utilisateurs de Getafinder peuvent faire défiler sur leur écran les profils d'autres supporters ou supportrices se trouvant à portée. Si deux personnes se sélectionnent mutuellement, le programme annonce un «match», soit le mot anglais pour «assortiment», et la conversation peut s'engager.

La particularité de ce service est qu'il ne fonctionne qu'aux abords du Coliseum Alfonso-Perez, à Getafe (banlieue sud de Madrid), afin de restreindre les rencontres aux passionnés des «Azulones», actuellement quatorzièmes du Championnat d'Espagne. Le logo de l'application reprend le coeur embrasé présent sur le blason du club.

«Le Getafe CF est l'une des équipes avec le plus faible nombre d'abonnés de la Liga. Que peut-on y faire? C'est très simple: nous reproduire», peut-on lire dans le descriptif de l'application, disponible sur les mobiles équipés du système d'exploitation Android.

De fait, avec un stade d'une capacité de 17'000 personnes et seulement 9000 spectateurs de moyenne, les tribunes de Getafe sonnent souvent creux. Et le modeste club fondé en 1983 peine à soutenir la comparaison avec les poids lourds de l'agglomération madrilène que sont le Real et l'Atletico.

«Avec cette application qui fonctionne seulement au stade Alfonso-Perez et à proximité, tu pourras trouver le supporter de Getafe qui te plaît le plus», promet l'application, incitant avec humour les couples ainsi formés à «procréer».

Dans un communiqué, le club explique que cette application fait partie d'un plan stratégique visant à augmenter son nombre d'abonnés au-delà de la barre des 10'000. Tout en faisant battre un peu plus vite le coeur de ses supporters... (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!