Actualisé 24.03.2016 à 00:24

Attentats à BruxellesEntre rire et larmes, les Belges ont fait leur choix

Au lendemain des attaques qui ont ensanglanté Bruxelles, les humoristes belges ridiculisent la violence.

von
Célia Héron
Guillaume, 24 ans, s'était fait connaître en postant des pastilles de conversations imaginaires sur sa page Facebook «Gui-Home vous détend».

Guillaume, 24 ans, s'était fait connaître en postant des pastilles de conversations imaginaires sur sa page Facebook «Gui-Home vous détend».

photo: Kein Anbieter/YoutUbe/Gui-Home

En réponse aux attentats terroristes de mardi à Bruxelles, des artistes belges ont mis en ligne des dessins et pastilles vidéos capturant le choc, mais aussi la résilience de la population.

Parmi les plus célèbres, le «dessinateur-humoriste» belge Philippe Geluck, père du célèbre chat obèse à l'humour noir, rappelle dans Télérama que «la meilleure réponse à ces actes violents est de continuer à pratiquer son art. (...) Il est évidemment impossible de ne pas se sentir touché par une telle tragédie humaine, comme d'une manière générale par les conflits, les discordes. L'art est une manière d'exprimer ce que l'on vit, mais aussi de résister»

«Nous (ndlr: les artistes, les humoristes) sommes là pour réfléchir, faire réfléchir même, mais aussi pour distraire. C'est important de ne pas l'oublier, les gens ont parfois besoin de penser à autre chose.»

«Une arme beaucoup plus puissante que leurs kalachnikovs»

Message reçu pour le jeune humoriste belge Gui-Home, qui promet sur sa page Facebook de «vous détendre». Ce dernier a posté un sketch aussi drôle qu'émouvant, visionné près de 3 millions de fois mercredi soir, intitulé «Les attentats de Bruxelles». Lors d'une conversation fictive avec sa mère, le jeune homme répète: «On a une arme beaucoup, beaucoup plus puissante que leurs kalachnikovs. On a l'humour, maman! L'humour belge est indestructible» lance-t-il.

«Mais chou, tu connais la Belgique?»

L'«artiste» Megan, célèbre pour ses vidéos «Megan ne comprend pas...» a, pour sa part, posté mardi soir un sketch intitulé «Megan ne comprend pas le 22 mars». «Mais chou, c'est quoi l'intention? C'est de nous remonter les uns contre les autres? C'est ça le but, chou. Mais chou, tu connais la Belgique? Est-ce que tu t'es renseigné? (...) Nous on a de l'autodérision. Nous, on sait avancer. Et c'est ce qu'on va tous faire.»

Prise de court par le succès de cette vidéo, celle-ci a annoncé sur Facebook avoir reçu «des messages de partout»: «Je suis partagée entre un sentiment de tristesse comme chacun d'entre nous, mais je suis fière (...) d'avoir réussi ne fusse qu'une seconde à ce que vous esquissiez un sourire dans des moments tellement difficiles».

Déjà, les lolcats de novembre...

Les médias du monde entier avaient déjà souligné l'humour des Belges lorsque la ville avait été bloquée au lendemain des attentats du 13 novembre à Paris.

Alors que la police fédérale demandait un «silence radio» sur les opérations de police en cours, les internautes s'étaient déchaînés en inondant Twitter de GIFs de chats avec le hashtag #BrusselsLockdown.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!