Football - Entre Sion et LS, le nul ne satisfait personne
Publié

FootballEntre Sion et LS, le nul ne satisfait personne

Les Valaisans ont laissé passer une belle occasion d’abandonner la lanterne rouge à Vaduz, dimanche à Tourbillon (1-1). Quant aux Vaudois, ils voient le podium s'éloigner.

par
André Boschetti
Musa Araz (FC Sion) au duel avec Cameron Puertas (Lausanne).

Musa Araz (FC Sion) au duel avec Cameron Puertas (Lausanne).

freshfocus

Le FC Sion n’a pas pleinement su profiter du faux pas de Vaduz, samedi, pour enfin abandonner cette lanterne rouge qui commence à peser bien lourd. Le nul concédé dimanche après-midi face à un Lausanne-Sport une nouvelle fois bien loin des standards qu’il propose lorsqu’il évolue dans son stade de la Tuilière lui permet certes de se rapprocher à deux petits points des Liechtensteinois mais, avec seulement quatre matches à disputer, sa situation devient plus problématique que jamais.

Pour son quatrième duel de la saison contre le LS, le FC Sion se devait pourtant de tout tenter pour continuer sa belle série, lui qui n’avait jusque-là laissé qu’un seul point à son adversaire du jour. Une victoire que les Valaisans n’ont pourtant longtemps pas semblé vouloir provoquer en mettant les Vaudois sous pression.

Face à une équipe qui se contentait de défendre pour ensuite tenter sa chance en contre, le LS monopolisait le ballon dans la moitié de terrain valaisanne. Mais sans parvenir à inquiéter sérieusement Fickentscher. Pour que la centaine de spectateurs qui garnissaient les gradins de Tourbillon sortent de leur torpeur, il aura malheureusement fallu un impressionnant choc entre Mory Diaw et Mickaël Nanizayamo. Sur un ballon aérien plein axe, le genou du gardien lausannois percutait de plein fouet son coéquipier à la lutte avec Hoarau (8e). Immobile, le défenseur français était évacué sur une civière une dizaine de minutes plus tard, avec une minerve autour du cou.

Un malencontreux accident qui obligeait Contini à replacer Flo dans l’axe pour introduire Suzuki sur le côté gauche. À peine entré, le Japonais héritait d’une première occasion de but sur un long centre de Kukuruzovic, mais sa reprise du gauche manquait de précision (23e).

Étonnamment passif et attentiste, Sion répliquait cinq minutes plus tard. Suite à un ballon perdu par Mahour à mi-terrain, Karlen se retrouvait idéalement placé face à Diaw mais sa frappe manquait de précision pour tromper l’excellent portier lausannois.

Dominateur mais sans idées ni force de percussion, le LS semblait se contenter de contrôler le jeu. Ce qu’il réussissait sans problème jusqu’à ce que M. Jaccottet ne sanctionne d’un penalty une faute de Jenz sur Karlen. La frappe de Grgic était toutefois brillamment détournée par Diaw.

L’opportunisme lausannois

Alors que l’on se disait que ce FC Sion en urgente quête de points allait enfin chercher à forcer son destin après la pause, il aura fallu patienter l’heure de jeu pour voir enfin les Valaisans attaquer avec davantage de conviction. En bonne position, Hoarau voyait d’abord sa frappe contrée in extremis par Flo puis une reprise de la tête de Karlen, seul à six mètres de Diaw, passer quelques centimètres à gauche des buts lausannois (65e).

Plus incisifs, les Sédunois voyaient leurs efforts être justement récompensés trois minutes plus tard grâce à Gaëtan Karlen, bien servi par Hoarau.

Et le LS? Comme ils en ont trop souvent l’habitude loin de la Tuilière, cette saison, les Lausannois ont attendu d’être menés au score pour réagir. Mais si, à Lugano par exemple, ils étaient parvenus à se ménager quelques belles opportunités d’égaliser lors d’un dernier quart d’heure de qualité, il n’en a longtemps rien été, dimanche. Lent et sans conviction, le néo-promu passait même plus près de concéder un second but (contre de Khasa/72e) que de revenir à la hauteur de son adversaire.

Mais, contrairement à maintes autres occasions, le LS a su cette fois faire au moins preuve d’opportunisme en profitant de sa première opportunité de la seconde mi-temps pour égaliser grâce à Jenz, plus prompt que les défenseurs valaisans à exploiter un ballon qui traînait à cinq mètres de Fickentscher (83e). Vexé, le FC Sion aurait pu reprendre l’avantage une minute plus tard mais la frappe de Martic, bien placé au deuxième poteau, manquait le cadre. Une victoire que Guessand aurait d’ailleurs lui aussi pu offrir à ses coéquipiers (86e et 91e).

Sion - LS 1-1 (0-0)

Tourbillon. 100 spectateurs.

Arbitre: M. Jaccottet.

Buts: 67e Karlen 1-0, 83e Jenz 1-1.

Sion: Fickentscher; Cavaré, Lacroix, Ndoye, Iapichino; Khasa, Grgic, Araz, Tosetti (77e Martic); Hoarau, Karlen (77e Clemenza).

LS: Diaw; Loosli, Jenz, Nanizayamo (20e Suzuki); Boranijasevic, Kukuruzovic, Puertas, Flo (77e Zekhnini); Da Cunha (62e Barès); Mahou (62e Guessand), Bolingi.

Avertissements: 45e Iapichino, 45e+1 Puertas, 49e Bolingi, 83e Lacroix.

Notes: Sion sans Balthazar (suspendu), Abdellaoui, Bamert, Doldur, Kabashi ni Wesley (blessés). LS sans Turkes, Zohouri, Geissmann ni Monteiro (blessés). 45+10 Grgic manque un penalty.

Ton opinion