Restrictions transfrontalières : Entrée en France: Suisses dispensés du test Covid

Publié

Restrictions transfrontalières Entrée en France: Suisses dispensés du test Covid

Dès lundi, les voyageurs venant d’un pays non-membres de l’Union européenne devront présenter un test PCR négatif pour passer la frontière française. La Suisse n’est pas concernée par cette nouvelle restriction.

par
lvb/lhu
La Suisse étant membre de l’espace Schengen, la mesure visant à limiter les déplacements ne s’appliquera pas à ses ressortissants.

La Suisse étant membre de l’espace Schengen, la mesure visant à limiter les déplacements ne s’appliquera pas à ses ressortissants.

FABRICE COFFRINI / AFP

«Oui, les Suisses sont assimilés à des ressortissants européens, appartenant formellement à l'espace européen, selon les autorités françaises. Les personnes provenant de Suisse ou les frontaliers de retour en France n'auront pas besoin de présenter un test PCR négatif au Covid-19 à la frontière franco-suisse», a assuré vendredi Laurent Paoliello, chargé de communication du Département genevois de la sécurité, de l'emploi et de la santé.

Jugeant qu’une stricte limitation des déplacements s’impose pour ralentir la progression de l’épidémie, jeudi soir, les autorités françaises ont annoncé de nouvelles mesures. «A compter du 18 janvier 2021, les voyageurs souhaitant venir en France en provenance d’un pays extérieur à l’espace européen (Union européenne, espace Schengen, Andorre, Vatican, Saint-Marin, Monaco) devront présenter un test PCR négatif au Covid-19 réalisé avant leur départ», peut-on lire sur le site du Ministère de l'Europe et des affaires étrangères .

La Suisse étant membre de l’espace Schengen, cette mesure ne s’appliquera pas aux personnes en provenance du sol helvétique, a précisé le Consulat de France à Genève, dans un tweet vendredi.

Couvre feu à 18h pour toute la France

Le premier ministre français, Jean Castex a également annoncé que le couvre-feu à 18 h allait s’étendre à l’ensemble du pays, dès samedi et pour une durée d’au moins deux semaines. Dans les départements frontaliers de l’Ain et de la Haute-Savoie, le couvre-feu avait été fixé à 20 h jusqu’à présent.

Ton opinion

516 commentaires