Tessin: Entrepreneur et élu mêlé à une escroquerie
Actualisé

TessinEntrepreneur et élu mêlé à une escroquerie

Un entrepreneur et conseiller communal tessinois serait impliqué dans une affaire d'escroquerie en Italie lié à la banque Carige.

Un politicien PLR a été arrêté mercredi à Gênes (I) en même temps que six autres personnes, dont l'ancien président de la banque, ont indiqué jeudi des agences de presse italiennes.

Le député du Parlement de Lugano aurait agi comme intermédiaire depuis la Suisse, selon les agences. Il était chargé du transfert de l'argent, permettant ainsi de masquer l'origine des billets.

Le Ministère public italien reproche aux cadres dirigeants de l'établissement bancaire de s'être enrichis grâce à des procédés frauduleux réalisés à travers la société d'assurance liée à la banque, Carige Vita.

Des prix beaucoup trop élevés auraient été négociés lors d'achats de biens immobiliers et de participation à des sociétés, permettant ainsi d'empocher 22 millions de francs. Cet argent aurait ensuite été transféré sur des comptes en Suisse et une partie aurait été réinvestie dans de l'immobilité à Lugano. L'entrepreneur tessinois aurait joué un rôle lors de ces transferts.

L'homme est également inquiété dans son canton. Le Ministère public tessinois a en effet ouvert une enquête sur la faillite de l'entreprise Pramac en 2012. L'homme d'affaires était le président du conseil d'administration de Pramac, a indiqué à l'ats le Ministère public. Ce dernier soupçonne les anciens dirigeants de l'entreprise de panneaux solaires de l'avoir menée à la faillite. Des reproches que le principal intéressé a toujours contestés. (ats)

Ton opinion