Neuchâtel: Entrepreneurs aveuglés par de brillants diamants
Actualisé

NeuchâtelEntrepreneurs aveuglés par de brillants diamants

Une cinquantaine de personnes ont placé près de 4 millions dans une mine du Liberia. Ils ne les reverront plus. Une enquête est ouverte.

par
frs

Un Neuchâtelois et une Sud-Américaine sont dans le collimateur de la justice du canton. Ils sont soupçonnés d'escroquerie et d'abus de confiance, révèle le site rtn.ch. Entre 2009 et 2012, le duo avait réussi à convaincre des investisseurs de placer leur argent dans l'exploitation d'une mine de diamants en Afrique de l'Ouest. Des rendements de 8 à 20% étaient promis.

Les pigeons, une cinquantaine d'entrepreneurs de la région, se sont laissé convaincre d'autant plus facilement que plusieurs d'entre eux n'avaient pas été payés après le fiasco d'un projet immobilier lancé par un des prévenus. Celui-ci a réussi à les persuader de se refaire en investissant dans la fameuse mine, certificats et pierres prétendument extraites de l'exploitation libérienne à l'appui.

Les belles paroles ont fait mouche. Certains n'ont pas hésité à confier jusqu'à un million de francs aux filous. Des économies de toute une vie ont été investies. D'autres ont placé des sommes au nom d'entreprises. De l'argent non déclaré aurait également fait fructifier la cagnotte, qui finira par frôler les 4 millions.

Un pactole vite englouti dans le train de vie des prévenus. Ceux-ci, sentant que le remboursement allait être problématique, ont tenté de calmer les revendications de leurs créanciers en brandissant... pour 200 millions de bons du trésor de la Banque nationale mexicaine. Des papiers qui ne valent en fait que quelques centaines de francs. S'il admet avoir emprunté de l'argent, le duo semble nier les chefs d'accusation.

Ton opinion