Publié

GenèveEntreprises «relativement satisfaites» des indemnités Covid

Un sondage de la Fédération des entreprises romandes-Genève montre que ses membres sont plutôt contents des aides touchées. L’enquête révèle aussi leur opposition à une vaccination obligatoire des employés.

par
David Ramseyer
Le siège de la Fédération des entreprises romandes-Genève.

Le siège de la Fédération des entreprises romandes-Genève.

Google

Alors que plusieurs associations professionnelles et fédérations dénoncent la situation catastrophique de dizaines de milliers d’indépendants et d’entrepreneurs suisses plombée par la crise du Covid et le manque d’aides fédérales, un sondage de la Fédération des entreprises romandes-Genève (FER) nuance quelque peu le propos.

Délais des aides: ok. Pas leur montant

Effectuée entre le 7 et le 11 janvier dans le cadre de la consultation fédérale avant les annonces gouvernementales de ce mercredi, l’enquête révèle que sur les 1173 sociétés qui y ont répondu, 46% se déclarent satisfaites du délai des indemnisations, contre 35% , alors que 19% n’ont pas répondu. «Au final, nous notons une relative satisfaction, c’est un peu une surprise», énonce Véronique Kämpfen, directrice de communication de la FER. Les RHT (réduction d’horaire de travail) ont particulièrement convaincu les entreprises, notamment lors de la 1ère vague.

Par contre, 46% des sondés jugent le montant des aides insuffisant, contre 37% qui en sont contents (ndlr: 17% n’ont pas répondu). Il faut aussi noter que parmi les entités interrogées, la proportion de restaurateurs, qui souffrent beaucoup de la crise, est très faible.

Hausse nette du télétravail

Le rapport de la FER montre aussi que le travail depuis le domicile a clairement augmenté. Alors que 35% des entreprises le pratiquaient avant la crise, la proportion est passée aujourd’hui à 53% . «C’est une réponse positive par rapport aux recommandations fédérales en matière de sécurité sanitaire, analyse Véronique Kämpfen. L’économie a joué le jeu.» Cela dit, une majorité des sociétés interrogées (62,2%) se dit défavorable à une obligation générale du télétravail.

Non à une vaccination obligatoire

Enfin, l’opposition à une vaccination obligatoire de la population en général est nette au sein des acteurs de l'économie genevoise. «Il s’agit là de la liberté individuelle de tout un chacun, décrypte la communicante de la FER. On ne prend donc pas le chemin d’une vaccination obligatoire des employés». D’ailleurs, à en croire l’enquête, plus du deux-tiers des sondés ne prévoient ni d'organiser une campagne de vaccination au sein de
leur entreprise, ni d'adapter les activités des collaborateurs qui ne se feraient pas vacciner vis-à-vis de la clientèle ou de leurs collègues.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
45 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Lejoyeux

13.01.2021 à 11:11

Dance, soca dance, soca dance! Allez, tout le monde ensemble. Et on lève les bras. Dance, soca dance, soca dance...

Marcotte

13.01.2021 à 09:27

Ca en devient une cacophonie incroyable...de tout et son contraire chaque jour. Hier on avait des articles comme quoi les aides n'arrivaient pas à temps et que 1 millions d'indépendants était en situation de détresse extrème...la presse generaliste n'en ressortira de loin pas gagnante de cette pandemie. Vous êtes en train de lasser vos lecteurs et de les perdre.

Sam Troulec

13.01.2021 à 07:30

Dans ma Bretagne natale, les gens tirent la langue en ce moment. Ça marche couci-couça.