26.08.2020 à 15:36

SuisseEnveloppe de 770 millions pour lutter contre le Covid

La commission des finances du Conseil des États est prête à rallonger l’aide pour lutter contre le coronavirus, a-t-on appris mercredi.

Le coronavirus nécessite des mesures sanitaires particulières qui ont un coût.

Le coronavirus nécessite des mesures sanitaires particulières qui ont un coût.

Keystone

Une enveloppe de 770 millions de francs supplémentaires est nécessaire pour faire face au coronavirus. La commission des finances du Conseil des États approuve à l’unanimité tous les crédits extraordinaires demandés dans le deuxième supplément au budget.

Le Parlement a déjà autorisé des dépenses de 31 milliards de francs, ainsi que des cautionnements et des garanties de 42 milliards lors du premier semestre 2020. Les nouvelles mesures imposées dans plusieurs domaines nécessitent un financement additionnel, afin d’atténuer les conséquences économiques de la crise.

Financer les tests

Une enveloppe de 288,5 millions est requise pour financer les tests Covid-19. Ces coûts sont à charge de la Confédération depuis le 25 juin. Le fonds d’infrastructure ferroviaire devrait lui bénéficier d’un coup de pouce de 221,3 millions. Et quelque 150 millions sont prévus pour soutenir Skyguide.

Ces crédits sont demandés à titre de financement extraordinaire. Ils n’ont pas fait l’objet de réels débats en commission, informent mercredi les services du Parlement.

Soutien au trafic local

Dans la foulée, la commission a adopté deux co-rapports portant sur la gestion de la crise. Elle y approuve les mesures dans les domaines de la culture, des médias et de l’assurance-chômage, ainsi que celles en cas de perte de gain, de la loi Covid-19.

La loi urgente sur le soutien des transports publics passe également la rampe. La commission émet toutefois deux propositions. Par 7 voix contre 3 et 1 abstention, elle propose que seule la réserve spéciale à affectation obligatoire soit utilisée. Les réserves latentes et les autres réserves ne doivent pas être concernées.

La commission suggère en outre, par 5 voix contre 4 et 2 abstentions, un coup de pouce au trafic local. La Confédération devrait, à ses yeux, verser des indemnités au titre du trafic local à hauteur du tiers des pertes financières liées à la Covid-19 pour les années 2020 et 2021. Cantons et communes devraient mettre la main au porte-monnaie à parts égales.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!