Actualisé 22.04.2020 à 13:22

Etats-Unis

Envie de tout un village pour vous seul?

En cette période de distanciation sociale, pourquoi ne pas profiter d'une offre alléchante en devenant l'unique habitant d'un village du Connecticut?

de
mst
1 / 12
Bienvenue à Johnsonville. Cette petite localité de l'État du Connecticut s'étend sur plus de 250'000 mètres carrés. Actuellement, elle compte deux habitants: une espèce de concierge et un agent de sécurité, censé tenir à l'écart les vandales.

Bienvenue à Johnsonville. Cette petite localité de l'État du Connecticut s'étend sur plus de 250'000 mètres carrés. Actuellement, elle compte deux habitants: une espèce de concierge et un agent de sécurité, censé tenir à l'écart les vandales.

William Raveis / raveis.com
Johnsonville est à l'abandon depuis maintenant près de vingt ans. En 2001, une chaîne hôtelière l'avait achetée à son précédent propriétaire, un excentrique millionnaire.

Johnsonville est à l'abandon depuis maintenant près de vingt ans. En 2001, une chaîne hôtelière l'avait achetée à son précédent propriétaire, un excentrique millionnaire.

William Raveis / raveis.com
L'ancien propriétaire des lieux, Raymond Schmitt, avait une passion pour la rénovation de vieilles maisons. Des années durant, Johnsonville a été son terrain de jeu privé.

L'ancien propriétaire des lieux, Raymond Schmitt, avait une passion pour la rénovation de vieilles maisons. Des années durant, Johnsonville a été son terrain de jeu privé.

William Raveis / raveis.com

Johnsonville s'étend sur 25 hectares, sur les rives du Connecticut. Jadis petite ville en plein essor, elle est aujourd'hui inhabitée, hormis une espèce de concierge et un agent de la sécurité, chargé de garder à l'écart les explorateurs et autres vandales jusqu'à ce qu'on lui trouve un acquéreur. Cela fait des années que Johnsonville est à vendre, pour tout juste 1,85 million de dollars.

Des petites maisons, des espaces verts et beaucoup de place pour la distanciation sociale: voilà ce qui attend le futur propriétaire, qui serait, dans un premier temps, l'unique habitant du lieu, à part peut-être les fantômes qui sont censés hanter la ville. Parmi eux se trouverait également celui de Mr. Johnson, qui a donné son nom à la ville.

Construite autour d'une usine de fil

L'histoire de Johnsonville a débuté en 1802. On y trouvait alors une grande usine qui produisait du fil essentiellement destiné à la fabrication de filets de pêche. Petit à petit, un village avec des maisons, une église, un commerce et un bureau de poste s'est développé autour de l'usine. On ignore aujourd'hui combien de personnes y vivaient à cette époque.

En 1965, Raymond Schmitt, un riche constructeur aéronautique, a acheté la filature Neptune Mill à la famille Johnson. De nombreuses autres filatures et usines étaient obsolètes, ou désaffectées. Et en un rien de temps, Schmitt a été en mesure de racheter toute la ville.

Une cité pour personnes âgées

L'homme n'aimait pas les étrangers. De manière générale, sa ville n'était pas accessible au public. Occasionnellement, il faisait une exception en louant l'église ou une grange à l'occasion d'un mariage. Et quand, en 1994, Schmitt en a eu assez, il a décidé de vendre le village.

L'offre a été saisie par la chaîne hôtelière Meyer Jabara. En 2001, la société a voulu transformer les lieux en une espèce de cité pour personnes âgées, mais elle a fini par abandonner ce projet. C'est ainsi que, depuis près de vingt ans, Johnsonville s'est retrouvée à l'abandon. Et depuis 2014, Meyer Jabara tente désespérément de la revendre.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!