Soleure: Environ 15'000 visiteurs aux Journées littéraires
Actualisé

SoleureEnviron 15'000 visiteurs aux Journées littéraires

C'est par un débat entre le conseiller fédéral Alain Berset et l'écrivain Lukas Bärfuss que s'est conclue dimanche après-midi la 37e édition des Journées littéraires de Soleure.

Comme lors des deux dernières années records, la manifestation a de nouveau accueilli quelque 15'000 visiteurs.

Douze événements se sont déroulés à guichets fermés, ont indiqué les organisateurs. Ce n'était toutefois pas le cas pour la prestation du ministre de la culture, mais on retiendra qu'il est le premier conseiller fédéral en fonction qui ait accepté l'invitation de Soleure. Et il s'est exprimé en son nom propre, et pas au nom du gouvernement.

M. Berset a croisé le fer avec éloquence avec Lukas Bärfuss et il a résumé en quelques mots ce que la politique peut apprendre de la littérature: éviter, entre autres, les clichés et la polémique. Il est par exemple remarquable de voir comment l'expression selon laquelle la Suisse a un «gouvernement de centre-gauche» s'est imposée, a dit le Fribourgeois. Il refait le décompte chaque mercredi avant la séance du Conseil fédéral: «Cela ne joue pas».

Point culminant

Ces Journées littéraires de Soleure, qui étaient placées sous le thème des conflits, ont accueilli une centaine d'écrivains suisses et étrangers. Un des points culminants a été la célébration du 80e anniversaire de Peter Bichsel, qui a attiré la grande foule.

Deux tables rondes sur le thème des conflits ont été organisées. «Littérature en temps de crise», samedi, a vu huit auteurs et le conseiller national Cédric Wermuth (PS/AG) débattre de la liberté d'opinion et du rôle de la littérature en période troublée. (ats)

Ton opinion