Lausanne: Environ 200 millions de francs pour Malley
Actualisé

LausanneEnviron 200 millions de francs pour Malley

Les aménagements du centre sportif de l'0uest lausannois ont été précisés jeudi. Une nouvelle patinoire verra le jour d'ici à 2019, ainsi qu'une piscine olympique, trois ans après.

Le projet verra le jour entre 2019 et 2022.

Le projet verra le jour entre 2019 et 2022.

Les contours du nouveau centre sportif de Malley (VD) se précisent. Environ 217 millions de francs seront investis dans une nouvelle patinoire et une piscine olympique, ont indiqué jeudi à Lausanne les différents partenaires.

«C'est un projet exemplaire» d'un point de vue tant sportif, écologique qu'organisationnel et participatif, a déclaré devant la presse Daniel Brélaz. Le canton, les communes historiques (Lausanne, Renens et Prilly) et Lausanne Région ont répondu présent, s'est félicité le syndic de Lausanne.

La nouvelle patinoire sera opérationnelle en 2019 et la piscine en 2022. Vaud participe au projet dans le cadre notamment de la candidature de Lausanne et du canton aux Jeux olympiques de la Jeunesse d'hiver 2020.

Approbations à obtenir

Les modalités financières et techniques du projet à Malley seront maintenant soumises aux conseils communaux et généraux concernés entre l'automne 2014 et le printemps 2015. Le centre sportif va s'inscrire en outre dans le renouveau d'un quartier qui voit des friches se transformer en quartiers d'habitation. Les infrastructures de transport public sont également en plein essor.

Avec ce centre, «nous marquons notre engagement pour le sport» et rendons Lausanne «plus digne» de son appellation de capitale olympique, a relevé Daniel Brélaz. «C'est une très haute valeur ajoutée» pour ce périmètre, a renchéri Alain Gillièron, syndic de Prilly, en promettant de convaincre son législatif de participer pleinement à l'initiative.

Nouvelle reconnaissance

Ce site de Malley était «un peu un nulle part», a poursuivi Marianne Huguenin, syndique de Renens. Aujourd'hui, il est au centre de l'agglomération, avec un fort potentiel et un dynamisme reconnu, ne serait-ce que par la perspective de voir doubler les 8000 habitants-emplois actuels.

Le centre à Malley résulte du remodelage du projet Métamorphose et de l'abandon des Prés-de-Vidy. La rénovation de l'actuelle patinoire aurait coûté quelque 28 millions de francs, a expliqué Pierre Imhof, chef de projet. La nouvelle patinoire (123 millions) permettra d'accueillir des spectacles, sera dotée de loges VIP et de gradins pour 10'000 personnes contre 8500 actuellement.

Enfin un bassin olympique

L'espace piscine (94 millions) comprendra un bassin olympique de 50 mètres, un bassin de 25 m, une fosse pour le plongeon et des gradins. La synergie entre les deux ensembles pourra s'exercer autant au niveau logistique (billetterie, location de locaux) que du point de vue énergétique, entre le froid pour la glace et le chaud pour l'eau.

Question investissement, Lausanne sera en pointe pour la piscine, alors que la patinoire recevra le soutien du chef-lieu, de Renens, de Prilly et du canton (30 millions). «Nous respectons nos engagements», a insisté Daniel Brélaz, en rappelant les ricanements qui avaient suivi la refonte du projet Métamorphose pour des raisons financières.

Répartition des charges

Les charges annuelles en 2022 devraient se monter à 11,5 millions de francs. Lausanne, Renens et Prilly continueront à prendre en charge le déficit historique du centre de glace (2,5 millions). Lausanne s'acquittera des frais d'amortissement et d'intérêt pour la piscine (3,3 millions). Le solde (5,5 millions) sera réparti entre les 29 communes de Lausanne Région. (ats)

LHC pas prétérité

La nouvelle patinoire sera construite à la place de l’actuel «Espace Odyssée». Durant les travaux, les matches du LHC se dérouleront dans l’enceinte actuelle. Lors de la première saison dans ses nouveaux murs, seuls trois gradins (7000 places) seront disponibles. La patinoire sera complètement terminée pour le championnat suivant.

Ton opinion