Vancouver 2010 - Descente dames: Envolées spectaculaires de Paerson et Gisin
Actualisé

Vancouver 2010 - Descente damesEnvolées spectaculaires de Paerson et Gisin

Dominée par l'Américaine Lindsey Vonn, la descente dames des JO a été marquée par de spectaculaires chutes, dont celle de la Suédoise Anja Paerson, qui s'est littéralement envolée sur le dernier saut.

par
cam

La Suédoise, qui faisait partie des favorites d'une course remportée par Lindsey Vonn, est lourdement retombée sur le dos après un saut dans les airs de 60m. Alors qu'on aurait pu craindre le pire, elle ne souffrirait finalement que de contusions sur la jambe gauche et sur la cuisse, selon une porte-parole de son équipe. Anja Paerson a toutefois d'ores et déjà déclaré forfait pour le super-combiné de jeudi. «Pour la suite on ne sait pas encore», a précisé son père Anders Pärson.

«Des bleus de la tête aux pieds»

La Suissesse Dominique Gisin a elle aussi manqué la réception du saut final. Après être retombée sur la piste, elle a commencé à glisser sur la neige, puis s'est envolée, propulsée dos à l'envers par un petit talus de neige sur le côté. «Elle a une commotion cérébrale, et des bleus de la tête aux pieds», a déclaré l'entraîneur de l'équipe féminine suisse, Hugues Ansermoz. Elle est également forfait pour le super-combiné.

Saison terminée

La Française Marion Rolland, tombée sur le flanc quelques mètres après le portillon de départ, souffre d'une rupture du ligament croisé du genou gauche. La skieuse avait déjà subi une blessure identique au même genou il y a deux ans. Elle ne pourra pas prendre part aux autres épreuves des JO et sa saison est terminée.

La course a été aussi interrompue plusieurs minutes à la suite d'une sévère chute de la Roumaine Edith Miklos, qui a été placée dans une civière et hélitreuillée vers un hôpital. Elle est blessée elle aussi au genou, selon le rapport médical de la course.

«Pas prendre la responsabilité»

«C'est toujours regrettable quand il y a une chute, mais je ne peux prendre la responsabilité de chacune», a déclaré Atle Skaardal, directeur des compétitions dames. Ces derniers jours, plusieurs entraîneurs s'étaient inquiétés du fait que les skieuses n'aient eu qu'un seul entraînement, de plus disputé en deux parties, sur cette piste éprouvante qu'elles avaient pratiquée une seule fois en Coupe du monde il y a deux ans. «Je n'ai rien entendu de tout ça», a assuré Atle Skaardal.

Ton opinion