Actualisé 01.12.2010 à 16:06

Vaud

Eoliennes par centaines dans le canton

Afin de favoriser le développement de l'énergie éolienne, le Conseil d'Etat vaudois a précisé la teneur de la fiche du Plan directeur cantonal consacrée à l'énergie et l'a transmise à la Confédération.

Trente-deux projets d'implantations d'éoliennes sont actuellement à l'étude sur sol vaudois. Le canton entend jouer un rôle «incitateur» pour ces énergies renouvelables mais souligne qu'il préservera «la splendeur» des paysages.

«On ne veut pas de moratoire» sur les éoliennes comme le demandait récemment Pro Natura, a expliqué mercredi Jacqueline de Quattro, cheffe du Département de la sécurité et de l'environnement. Le canton ne laissera toutefois pas faire n'importe quoi, n'importe où et n'importe comment.

Trouver un compromis

Au début de l'année, 52 projets étaient en lice. La liste s'est réduite à 32 et quatre d'entre eux sont «moribonds» selon Jacqueline de Quattro. Au final 28 projets sont situés dans les cinq zones principales d'investigation définies par le plan directeur cantonal vaudois.

Entre ceux pour qui les éoliennes sont «la solution» et ceux qui les considèrent «comme une nouvelle menace à éviter absolument», la conseillère d'Etat a souligné le potentiel de cette énergie. Elle pourrait couvrir de 12 à 25% de la consommation finale à l'horizon 2035.

Craintes entendues

Le canton a cependant aussi entendu «les craintes» de citoyens et d'associations de défense de la nature. Il en tiendra compte et «préservera la splendeur nos paysages», a poursuivi Jacqueline de Quattro.

Les projets actuels représentent quelque 200 mâts d'éoliennes à répartir dans les zones d'investigation, avec une production envisagée de 1000 GWh. Deux délais ont été fixés pour le dépôt des dossiers, 30 avril et 30 octobre 2011. Les réalisations seront notamment soumises à des critères d'évaluation intercantonaux.

Nouvelle responsable à Berne

Interrogée sur le cas d'Eoljoux (Vallée de Joux) qui nécessite de modifier la zone protégée à l'Inventaire fédéral des paysages (IFP), Jacqueline de Quattro espère que le remplacement de Moritz Leuenberger par Doris Leuthard fera évoluer la situation.

La conseillère d'Etat se rend par ailleurs jeudi à Sainte-Croix en vue de la mise à l'enquête publique du projet d'implantation de sept éoliennes. Elle a insisté sur la nécessité d'obtenir «l'adhésion» de la majorité de la population sur de tels enjeux. (ats/ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!