ÉCOLO: Eoliennes suisses dopées par une deuxième hélice
Actualisé

ÉCOLOEoliennes suisses dopées par une deuxième hélice

Une start-up romande veut doper le rendement des éoliennes grâce à un second rotor.

par
Giuseppe Melillo

La société Eothème à Bex (VD) a eu l'idée d'ajouter une hélice contrarotative aux éoliennes traditionnelles. «Le but, c'est de récupérer davantage de l'énergie du vent grâce à un système à deux rotors tournant en sens opposés», confie Nuot Dorta, diplômé de la Haute Ecole d'ingénierie et de gestion à Yverdon, qui a consacré son travail de diplôme à cette technique.

«Pour une vitesse de vent de 15 m/s, la puissance disponible est de 1305 W. Une éolienne capte 604 W, le procédé d'Eothème, lui, récupère 682 W, soit un gain de puissance de 13%», explique-t-il. «Cette hausse reste faible, nous pensons la doubler à 20 ou 25%», confie André Wachinski, docteur en mécanique et cofondateur de la start-up.

Il faut savoir qu'une turbine ne transforme en énergie que 54% de la force du vent. Selon les lois dites de Belz, elle ne peut pas dépasser la limite théorique de 59%. «Le birotor pourrait la porter à 61%», ajoute André Wachinski. Pour un rendement égal, le système permettra de bâtir des éoliennes plus petites. Les inventeurs cherchent des fonds pour financer un prototype de 100 à 500 MW.

Les performances en situation réelle doivent encore convaincre les fabricants danois ou allemands d'adopter cette technologie déjà utilisée avec succès par une marque d'hélicoptères russe et sur certaines torpilles.

Ton opinion