Saint-Gall: Epave d’un petit avion ramenée en plaine
Publié

Saint-GallÉpave d’un petit avion ramenée en plaine

Un avion s’est écrasé, fin mars, à proximité du Säntis. Ses débris ont été récupérés. Une mission difficile, car les restes se trouvaient parmi des ratés de l’armée.

1 / 6
Ces débris sont ceux d’un avion qui s’est écrasé au Säntis.

Ces débris sont ceux d’un avion qui s’est écrasé au Säntis.

Pol. SG
De nombreuses personnes ont été héliportées pour récupérer les débris.

De nombreuses personnes ont été héliportées pour récupérer les débris.

Pol. SG
Les recherches se sont faites dans un environnement périlleux.

Les recherches se sont faites dans un environnement périlleux.

Pol. SG

Le 30 mars, un Italien de 63 ans s’est écrasé avec un petit avion près du Säntis. Il n’a pas survécu au crash. Depuis lundi, environ 25 membres du détachement de montagne des forces aériennes et du Secours alpin de Suisse orientale sont à pied d’œuvre pour dégager l’épave de l’avion. Durant trois jours, ils ont récolté les pièces détachées de l’avion éparpillées sur une très grande surface, soit environ 3000 m2. Les travaux ont nécessité une grande expérience alpine de la part des spécialistes. De plus, le risque de chutes de pierres est important dans cette région. Une grande partie de l’avion qui pèse 2 tonnes a pu être rassemblée.

Plusieurs morceaux de l’avion ont déjà été retrouvés dans la vallée après la fonte des neiges et ont pu être collectés au pied de la paroi rocheuse. L’équipe de déblaiement a été épaulée par deux spécialistes de l’élimination des munitions non explosées de l’armée. Le site de l’accident se trouve en effet sur une pente cible pour des tirs d’exercices militaires. C’est la raison pour laquelle on y trouve également des ratés qui ont pu être identifiés et éliminés de manière professionnelle par ces deux spécialistes.

(comm/jbm)

Ton opinion