EPFL: une nouvelle technique pour scruter l'infiniment petit
Actualisé

EPFL: une nouvelle technique pour scruter l'infiniment petit

Une équipe de chercheurs dirigée par des professeurs de l'EPFL a développé une nouvelle technique pour observer l'infiniment petit.

Leur trouvaille permet de suivre des mouvements moléculaires à une échelle de temps jamais atteinte.

Pour réussir cette prouesse, les chercheurs ont combiné la spectroscopie optique avec l'utilisation de rayons X, indique lundi l'EPFL dans un communiqué. Ils ont réussi à voir ce qui se passe à une échelle de temps et de distance extrêmement réduite et à se faire une idée de la structure chimique des molécules.

Pour leurs recherches, les scientifiques ont eu recours au rayonnement synchrotron produit par l'accélérateur Swiss Light Source de l'Institut Paul Scherrer à Villigen (AG). Pour la première fois, ils ont capturé en vol un produit de réaction photochimique et ont observé son évolution dans le temps.

La méthode s'avère efficace pour analyser les réactions dans des milieux liquides et désordonnés, précise le communiqué. La prochaine étape sera de l'appliquer à l'étude du vivant. Ce pas pourrait être franchi cette année encore, espère l'EPFL.

(ats)

Ton opinion