Actualisé

GenèveEpicier poignardé: 16 ans et l'expulsion requis

Le Ministère public a souligné la préméditation et la gravité des actes commis par le prévenu et son frère.

par
mpo
Pour le procureur, il y a bien eu préméditation.

Pour le procureur, il y a bien eu préméditation.

Keystone/Salvatore di Nolfi

Le procureur Gregory Orci n'a trouvé aucune circonstance atténuante au Kosovar accusé de tentative d'assassinat. Le Ministère public a requis 16 ans de prison et l'expulsion de Suisse pendant 15 ans. Pour le Ministère public, le prévenu, bien que n'ayant pas porté les coups de couteau qui ont failli tuer la victime en juillet 2018, a activement participé à l'agression par le fait d'avoir proféré des menaces de mort précises trois jours avant les faits.

L'acte a été prémédité. «Ils ont fait ce qu'ils avaient annoncé le 28 juin, le jour où le frère du prévenu a montré son couteau», a souligné le procureur. L'agression s'est faite «par surprise, de manière décidée, coordonnée et voulue».

Motifs futiles

«On se trouve au sommet de l'abject», a jugé Gregory Orci qui a rappelé la violence extrême de la tentative d'assassinat pour des motifs totalement futiles. A savoir, le rappel à l'ordre du frère du prévenu par un client de l'épicier après qu'il a renversé des vélos en état d'ébriété.

De plus, l'accusé n'a jamais collaboré avec la justice, se montrant agressif durant la procédure. Le soir des faits, lui et son frère mineur avaient poignardé un épicier de Montbrillant totalement gratuitement. Le benjamin l'avait poignardé à huit reprises. L'aîné l'avait insulté et frappé. 

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!