Zurich: Epileptique, il tue deux pêcheurs: acquitté
Actualisé

ZurichEpileptique, il tue deux pêcheurs: acquitté

Verdict inattendu à l'issue du procès d'un automobiliste qui a renversé mortellement deux pêcheurs amateurs. Souffrant d'épilepsie, il a été relaxé.

par
att/jbm
Le lieu de l'accident sur la Bürkiplatz.

Le lieu de l'accident sur la Bürkiplatz.

Juin 2010, Bürkiplatz: un Serbe de 34 ans et un Suisse âgé de 60 ans sont en train de pêcher dans le lac de Zurich. Soudain surgit une voiture qui heurte les pêcheurs et les tue. La personne qui était au volant à cette époque s'est retrouvée mardi devant le tribunal pour homicide par négligence. Il avait en effet perdu le contrôle de son véhicule à cause d'une crise d'épilepsie, qu'il n'avait pas fait depuis quatre ans.

Il n'a plus retouché un volant

Ce Français, âgé de 42 ans au moment des faits, vit aujourd'hui à Londres et recherche une place comme professeur d'histoire. Depuis cet accident horrible, il n'a plus touché un volant.

Revirement de situation

Durant le procès, le procureur Lukas Wehlri est revenu sur l'accusation et a réclamé la relaxe du conducteur. L'accusé avait un permis valable et, au moment du drame, il n'avait pas d'alcool dans le sang.

Avocats pas contents

Les avocats représentant les deux personnes décédées ont peu apprécié le revirement du procureur. Ils n'ont pas compris pourquoi ce dernier n'a pas procédé à une analyse de cheveux pour déterminer si l'accusé avait l'habitude de consommer de l'alcool. Malgré tout, le tribunal a décidé d'acquitter le Français.

Pas d'obligation d'annoncer une crise d'épilepsie

Une personne souffrant d'épilepsie a le droit de conduire pour autant que la dernière crise remonte à plus d'un an. «Il faut des preuves médicales» déclare Munira Haye, directrice du département de la médecine routière à l'Université de Zurich. Le problème est pourtant le suivant «Les médecins ne sont pas tenus de signaler ces crises.» Ainsi, le fait qu'elles ne se produisent plus relève souvent de la pure chance. La spécialiste n'est pourtant pas pour une telle obligation d'annonce. «Cette procédure serait trop compliquée»

Ton opinion