Vaud : Epinglé pour «excès de publicité» à la radio
Actualisé

Vaud Epinglé pour «excès de publicité» à la radio

Un croque-mort a perdu son procès au Tribunal cantonal. Selon la justice, trois annonces publicitaires par jour à la radio étaient exagérées.

par
apn
Les entreprises de pompes funèbres vaudoises sont interdites de diffuser de la publicité de manière très fréquente et systématique.

Les entreprises de pompes funèbres vaudoises sont interdites de diffuser de la publicité de manière très fréquente et systématique.

Les entreprises de pompes funèbres sont soumises à un certain nombre de règles. Parmi celles-ci, il y a l'interdiction de diffuser de la publicité «à large échelle et de façon systématique». Selon le quotidien «24 heures», un croque-mort vient d'être épinglé par le Tribunal cantonal vaudois pour les trois spots par jour qu'il faisait diffuser sur les ondes de Radio Chablais.

Si les spécialistes des pompes funèbres peuvent s'offrir de la pub dans la presse écrite, par exemple, les conditions sont plus restrictives quand il s'agit de la radio. «Contrairement à ce qui est le cas pour un site internet ou un journal, face auxquels le lecteur conserve une certaine maîtrise de l'information et peut en tout temps choisir de ne pas lire le message publicitaire, l'auditeur le subit et ne peut que difficilement s'y soustraire», ont déclaré les juges dans le quotidien vaudois.

«Je vis des cercueils, les médias de la pub»

Contactée par 20minutes.ch, les Pompes funèbres Cassar disent ne pas comprendre la décision des juges. «Moi, je vis des cercueils et les médias de la pub, à l'exception de la RTS qui vit grâce à Billag», a réagi Pierre de Mestral, responsable de cette entreprise. «Je continuerai les annonces radiophoniques pour soutenir les médias, mais leur fréquence quotidienne sera réduite de trois à deux», a indiqué le croque-mort.

Ton opinion