Lausanne: EPMD se contente du strict minimum
Actualisé

LausanneEPMD se contente du strict minimum

On attendait beaucoup du retour scénique des old timers new-yorkais, qui n'ont pas convaincu.

par
Fabrice Aubert

L'été dernier, EPMD avait laissé une impression mitigée avec une courte prestation lors du Montreux Jazz Festival. C'est avec le même sentiment que les fans ont quitté les Docks vendredi soir.

Cinquante minutes après avoir commencé leur concert, Erick Sermon et Parrish Smith ont quitté la scène. C'est à la suite d'une pression des organisateurs qu'ils sont enfin revenus interpréter deux titres.

Avec des classiques du groupe comme «The Headbanger», «The Joint» ou «Crossover» et des solos d'Erick Sermon, comme «React» ou «Music», le concert a offert de beaux moments. Par contre, EPMD n'a joué qu'un seul titre de son nouvel album, «Listen Up», et un deuxième lors du «rappel forcé».

Comme à Montreux, le duo a fait monter trois MC locaux sur scène, qui ont tous rappé en anglais! Avec sept albums à leur actif, on en attendait plus de ces légendes du rap.

Ton opinion