Amérique latine - Equateur: le bilan des émeutes en prison monte à 27 morts
Publié

Amérique latineÉquateur: le bilan des émeutes en prison monte à 27 morts

Suite aux émeutes survenues mercredi, le gouvernement a déclaré l’état d’urgence dans les prisons. 27 personnes sont mortes et 57 ont été blessées, selon un dernier bilan publié vendredi.

La prison de Latacunga dans le centre du pays.

La prison de Latacunga dans le centre du pays.

AFP

L’Équateur a porté vendredi à 27 le nombre de détenus tués lors de mutineries dans deux prisons mercredi, qui ont contraint le gouvernement à déclarer l’état d’urgence dans le système pénitentiaire.

Après ces émeutes, «19 personnes privées de liberté seraient mortes, dont une par pendaison» dans la prison de Cotopaxi (centre), a indiqué sur Twitter le service pénitentiaire (SNAI). Huit décès ont également été enregistrés dans le pénitencier de Guayas (sud-ouest). Les mutineries ont en outre fait 57 blessés, dont huit policiers, et une policière a été agressée sexuellement.

Les autorités avaient initialement fait état de 22 morts. Selon Oswaldo Coronel, gouverneur de Cotopaxi, les corps ont été retrouvés dans la nuit de jeudi à vendredi, ce qui explique pourquoi ils n’ont pas été inclus dans le premier bilan.

1 / 5
La prison de Latacunga, l’un des deux où des émeutes ont éclaté ce mercredi 21 juillet.

La prison de Latacunga, l’un des deux où des émeutes ont éclaté ce mercredi 21 juillet.

AFP
Un hélicoptère militaire survole la prison de Latacunga.

Un hélicoptère militaire survole la prison de Latacunga.

AFP
Des soldats aux abords de la prison.

Des soldats aux abords de la prison.

AFP

Il a ajouté que le détenu qui a été retrouvé pendu est vraisemblablement «l’agresseur du sergent de la police nationale» qui a été violée pendant les émeutes. Sans préciser combien de détenus se sont évadés de la prison de Cotopaxi, le SNAI a indiqué que 86 ont été retrouvés.

39’000 détenus pour 30’000 places

Face à la situation, le président Guillermo Lasso a déclaré l’état d’urgence dans les prisons afin de mobiliser des ressources économiques et du personnel pour rétablir l’ordre. Le système pénitentiaire équatorien compte près de 60 prisons et quelque 39’000 détenus pour une capacité d’environ 30’000 places, soit une surpopulation d’environ 30%.

En février, des mutineries en prison avaient fait 79 morts. Selon le bureau du médiateur, 103 meurtres ont été commis dans les prisons en 2020.

(AFP)

Ton opinion

2 commentaires