Actualisé 14.05.2017 à 05:08

France voisine

Equipe de cambrioleurs actifs en Suisse arrêtée

Les gendarmes de la région Rhône-Alpes n'ont pas chômé cette semaine. Ils ont arrêté une dizaine de personnes soupçonnées de vols et de braquages, dont certaines avaient agi en territoire helvétique.

de
cga/afp

Deux coups de filet ont permis cette semaine d'arrêter des malfrats soupçonnés de braquages et vols en série dans la région Rhône-Alpes, aux dépens notamment de livreurs de cigarettes et de nombreux commerces.

Mardi, les gendarmes ont interpellé quatre personnes à Beynost et à Jujurieux (Ain). Ces individus appartiennent à la communauté des gens du voyage, selon 20min.fr. Ils sont soupçonnés d'avoir commis plus de 160 cambriolages et vols de véhicules en bande organisée, depuis la fin de l'année 2016 dans la région. Ils auraient également commis une trentaine de délits en Suisse. Le préjudice total est évalué à plusieurs centaines de milliers d'euros. Des perquisitions ont été réalisées et ont permis notamment de découvrir des véhicules volés. Trois des quatre interpellés ont été mis en examen et écroués, le quatrième étant placé sous contrôle judiciaire.

Reformée après une 1ère série d'arrestation

«Une partie de cette équipe composée de malfaiteurs chevronnés avait déjà été interpellée, au début de l'année 2016», explique encore 20min.fr. A l'époque 8 personnes, toutes domiciliées dans l'Ain, avaient été arrêtées. Elles étaient soupçonnées d'avoir commis une vingtaine de vols de commerces sur le sol suisse. L'équipe s'est reformée à la fin 2016 en reprenant ses habitudes: vol de grosses cylindrées avant d'aller commettre plusieurs cambriolages.

Par ailleurs, trois hommes âgés d'une vingtaine d'années ont été arrêtés tôt jeudi matin en flagrant délit alors qu'ils tentaient de braquer un camion de livraison de tabac sur une route secondaire à Chassignieu (Isère), grâce à l'intervention d'une trentaine de gendarmes et membres de l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), appuyés par un hélicoptère.

Ils ont été présentés depuis à un juge d'instruction de Grenoble en vue de leur mise en examen. «Ce groupe criminel organisé itinérant» avait braqué, ou tenté de braquer, «entre 15 et 20» livreurs de tabac sous la menace d'armes depuis un an dans l'Isère, l'Ain et le Rhône, pour des prises évaluées à chaque fois autour de 50'000 euros, selon une source proche de l'enquête.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!