Genève: Eric Stauffer condamné par la justice genevoise
Actualisé

GenèveEric Stauffer condamné par la justice genevoise

Le président d'honneur du MCG a été reconnu coupable de violation du secret de fonction. Il a été condamné à 20 jours-amende avec sursis. Il va faire appel.

par
Raphaël Leroy
Eric Stauffer (à gauche) en compagnie de son avocat, Mauro Poggia. (Photo: rle)

Eric Stauffer (à gauche) en compagnie de son avocat, Mauro Poggia. (Photo: rle)

Le verdict est tombé lundi matin. Eric Stauffer s'est rendu coupable de violation du secret de fonction, a estimé le Tribunal de police. Le président d'honneur du Mouvement citoyens genevois (MCG) avait révélé des informations internes au conseil d'administration des Services industriels de Genève (SIG), alors qu'il y siégeait en tant que député.

Il a été condamné à 20 jours-amende avec un sursis de trois ans et devra s'acquitter d'une amende de 1000 fr. Eric Stauffer a d'ores et déjà annoncé son intention de recourir contre ce jugement.

«La loi de l'omerta prime sur le bon sens citoyen, s'est-il exclamé à la sortie du tribunal. Plusieurs témoignages confirment les magouilles des SIG qui ont coûté l'équivalent de trois fois le barrage de la Grande-Dixence. J'ai été condamné pour avoir défendu les Genevois. Je continuerai à le faire et m'opposer à la République des copains et des coquins.»

Malgré le verdict, Eric Stauffer entend maintenir sa candidature au Conseil d'Etat cet automne. «J'espère ouvrir la voie à une nouvelle génération de politiques qui osent enfin faire des choses», a-t-il argué.

Ton opinion