Genève: Eric Stauffer de retour devant le tribunal administratif
Actualisé

GenèveEric Stauffer de retour devant le tribunal administratif

La saga judiciaire entre Eric Stauffer et l'Etat de Genève se poursuit.

Révoqué par le gouvernement de son poste d'administrateur aux Services industriels , le député du Mouvement Citoyens Genevois (MCG) a comparu jeudi devant le tribunal administratif afin de poser des questions à la partie adverse.

Lors de cette audience, le député a demandé au représentant du Conseil d'Etat des explications sur les dysfonctionnements qu'il a dénoncés alors qu'il était administrateur des SIG. Il l'a interpellé sur le rôle du gouvernement dans le salaire du président de l'entreprise, sur le versement de bonus aux cadres, sur un prêt sans intérêt de 100 millions à EOS (Alpiq) et sur le projet d'importer les déchets napolitains poutr les brûler.

A toutes ces questions, l'avocat du gouvernement a répondu que le Conseil d'Etat y avait déjà répondu à plusieurs reprises. Elles sont en plus hors du cadre de la procédure, a-t-il relevé.

«Qu'est-ce que doit faire un homme qui porte deux casquettes»? s'est interrogé Eric Stauffer. «Une fois de plus, le Conseil d'Etat ne répond pas à mes questions», s'est-il indigné.

La présidente du Tribunal a demandé aux parties de fournir des pièces complémentaires jusqu'au 30 octobre. Une audience de plaidoirie pourrait avoir lieu dès mi-novembre, a estimé Me Mauro Poggia, avocat du député. La justice genevoise doit se prononcer sur le fond de l'affaire, à savoir le bien-fondé de la révocation de M.Stauffer par le Conseil d'Etat, a-t-il rappelé.

Le gouvernement genevois avait révoqué Eric Stauffer en mars dernier. Il considérait que le député avait violé ses devoirs de fidélité et de réserve, en mettant sur la place publique plusieurs affaires liées aux SIG, portant ainsi préjudice, par son comportement, à l»entreprise dont il était administrateur.

(ats)

Ton opinion